Analyses

Restrictions sanitaires en Europe : vers un embrasement généralisé ? Abonnés

Ces derniers jours, de nombreuses manifestations ont éclatées dans les pays qui ont remis en place des restrictions sanitaires contre l’épidémie de Covid-19. Après bientôt deux ans de privations de libertés pour des résultats plus que discutables, le ras-le-bol d’une part croissante de la population est désormais palpable. Et ce ne pourrait être que le début.

Restrictions sanitaires en Europe : vers un embrasement généralisé ?
Le 22 novembre 2021

Vendredi 19 novembre, à Rotterdam, la police néerlandaise a tiré sur des manifestants opposés aux restrictions sanitaires, au prétexte que les tirs de sommations ne suffisaient plus face aux violences. Les images, pourtant choquantes, n’ont été que timidement évoquées dans les grands médias. Pourtant, elles illustrent sans conteste un tournant dans l’hystérie liberticide qui s’est abattue sur une grande partie des pays occidentaux. En effet, face à la reprise épidémique, de nombreux dirigeants prétendent aujourd’hui recommencer à « serrer la vis », en semblant oublier qu’après avoir dit tout et son contraire aux populations depuis près de deux ans, ces dernières finissent par montrer un peu d’agacement.

Bien entendu, le ras-le-bol ne s’exprime pas partout de la même façon. Néanmoins, il s’exprime — et de manière quasi simultanée dans de nombreux pays —, ce qui est peut-être là un véritable motif d’espoir quant à un éventuel sursaut populaire dans les semaines à venir. D’autant que celles-ci risquent d’être marquées par des fêtes de fin d’année sous cloche pour la deuxième année consécutive avec, en tête des pays les plus frappés par la folie enfermiste, l’Autriche, qui a décidé de reconfiner sa population pour trois semaines et de rendre la vaccination obligatoire. Ce sont ainsi plus de 35 000 manifestants (selon la police) qui se sont réunies à Vienne pour exprimer leur mécontentement face à ces mesures, à l’appel notamment du FPÖ. Même ferveur à Zagreb, en Croatie, où des dizaines de milliers de personnes ont également battu le pavé contre l’annonce de nouvelles restrictions. En Italie, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Rome pour manifester contre le pass sanitaire désormais obligatoire pour voyager, travailler, manger ou se rendre dans un lieu culturel. Un pass sanitaire qui ne fait pas non plus l’unanimité en Suisse, des milliers de personnes ayant défilé à Zurich. En...

Contenu réservé aux abonnés

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter