Analyses

Économie : et si tout n’était pas si catastrophique ? Abonnés

Thèmes abordés

économie

Entre inflation galopante et prévisions de croissance en berne, la crainte d’un crise économique d’ampleur est dans tous les esprits. Mais, à y regarder de plus près, certains signes peuvent tout de même laisser augurer un certain espoir que la situation s’améliore prochainement.

Économie : et si tout n’était pas si catastrophique ?
Le 9 juillet 2022

Alors qu’Elisabeth Borne a présenté des pistes pour amortir le choc de l’inflation sur le pouvoir d’achat des Français, certains indicateurs laissent toutefois penser que la situation pourrait s’améliorer un peu plus vite que prévu. C’est en tous cas ce qui ressort d’une analyse du journaliste économique Jean-Marc Sylvestre pour Atlantico, qui a le mérite d’offrir des perspectives rassurantes dans un contexte où de nombreux économistes rivalisent de prédictions apocalyptiques sur la suite des évènements, alors même que le moral des Français est durement éprouvé après deux années de crise sanitaire et une pression constante sur les prix de l’alimentaire et de l’énergie en raison de la guerre russo-ukrainienne.

Dans son observation de la situation, le journaliste relève notamment que le prix du pétrole, après avoir atteint des niveaux très élevés, est en train de diminuer : « Le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en septembre, a encore dégringolé de 9,05% à 103,23 dollars, alors qu’il avait déjà dévissé de près de 10%. Plus fort encore, le baril américain, pour livraison en août, chutait quant à lui de 8,48% à 99,24 dollars, glissant sous les 100 dollars le baril. » De la même manière, on assiste à un retournement du prix des matières premières, parmi lesquelles le blé et l’ensemble des céréales. Ce qui, en tout logique, devrait se ressentir d’ici quelques semaines sur le prix des produits pour les consommateurs.

Autre élément qui suscite de nombreuses inquiétudes : la parité entre l’euro et le dollars. L’euro est tombé à 1,02 dollars, soit son plus bas niveau depuis 20 ans, après avoir chuté sans discontinuer (la monnaie européenne valait encore 1,12 dollars il y a quelques semaines). Ainsi, l’euro pourrait tomber à la même valeur que le dollar d’ici la fin du mois d’août. Une situation...

Contenu réservé aux abonnés

60 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter