Analyses

Des jets au piscines privées : la fenêtre d’Overton écologiste Abonnés

Thèmes abordés

libertésalarmistesécologiealarmisme

Ces derniers jours, la NUPES s’est fendue de plusieurs propositions visant à s’attaquer aux gros pollueurs. Derrière un discours anti-riches fédérateur, c’est en réalité au mode de vie de la classe moyenne que veulent s’en prendre les écologistes.

Des jets au piscines privées : la fenêtre d’Overton écologiste
Le 24 août 2022

Qui sera donc épargné ? Ces derniers temps, la traque des jets privés sur des sites de géolocalisation est devenue le loisir préféré des écologistes. Le but : exposer en place publique le comportement jugé irresponsable des milliardaires qui décollent parfois pour un trajet d’une dizaine de minutes. Un contexte idéal pour le secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts (EELV) Julien Bayou, qui a considéré, dans un entretien à Libération vendredi 19 août, qu’il était tout simplement « temps de bannir les jets privés ». Et le député écologiste de s’expliquer : « C’est la mesure qui pénalise le moins de monde pour l’impact le plus grand et le plus immédiat en faveur du climat. Et c’est une question de justice. Comment demander des efforts à la population, comment imaginer une transition juste, si les plus riches sont complètement exonérés de tout ? Clouer les jets au sol, c’est les ramener sur terre, à la raison. »

Pointer du doigt une caste de privilégiés ultra-minoritaire : pas de risque jusqu’ici. Si cette proposition a pu susciter mépris ou amusement, c’est surtout l’indifférence, voire même une certaine adhésion qui a primé, en raison notamment du très faible nombre de personnes concernées. Pour preuve de ce franc succès médiatique, le ministre délégué aux transports Clément Beaune a émis l’idée d’une « régulation » des jets privés, avant d’être toutefois rattrapé par son ministre de tutelle Christophe Béchu. Soucieux de ne pas effrayer une partie de la bourgeoisie macroniste, le ministre de la Transition écologique a martelé : « L'écologie, ce n'est pas le buzz. » Mais les tenants de l’écologie politique ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, et comptent bien élargir la fenêtre d’Overton de l’alarmisme climatique. Du nom du lobbyiste Joseph P. Overton (1960-2003), cette allégorie représente l'ensemble des idées ou pratiques plus ou moins...

Contenu réservé aux abonnés

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter