Analyses

Passe sanitaire : l'impasse économique Abonnés

Thèmes abordés

cultureéconomiecommerçantspasse sanitairecinémas

Parcs d’attractions, cinémas, salles de sport… Si l’on peut encore attendre longtemps avant de voir un quelconque effet du pass sanitaire sur les courbes épidémiques, les dégâts économiques qu’il provoque sont, eux, déjà bien visibles. Et ça n’est pas près de s’arranger

Passe sanitaire : l'impasse économique
Le 28 juillet 2021

Aucun des secteurs déjà concernés n’est épargné. Depuis le 21 juillet dernier, date à laquelle le pass sanitaire a été étendu aux lieux de loisir et de culture, c’est l’hécatombe. Les cinémas, qui se réjouissaient pourtant de pouvoir réouvrir il y a quelques semaines, ont vu leurs chiffres d’entrées s’effondrer du jour au lendemain. Le premier volet du film Kaamelott, tant attendu par les aficionados de la série, a rassemblé 320 000 spectateurs le mardi 20 juillet pour son avant-première. 3 fois moins le lendemain, jour de sa sortie et où les cinémas ont été soumis au pass. Même constat pour le neuvième volet de Fast & Furious 9, le gros Blockbuster de l’été : 350 000 entrées le 14 juillet et seulement 35 000 le 21 juillet. Le directeur général des cinémas CGR, parle d'une baisse de 60 à 70% de la fréquentation dans les 73 cinémas du groupe.

Même constat pour les parcs animaliers. Le zoo-refuge de La Tanière situé près de Chartres enregistre 70% d’entrées en moins depuis la mise en place du pass sanitaire. Son directeur s’alarme dans les colonnes du Parisien : « Si on rate cette saison, on va droit dans le mur ! » Pourtant, précise-t-il, « malgré la météo maussade, la saison a démarré très fort, et après toutes les embûches liées à la situation sanitaire, nous étions sur le point d’être tirés d’affaire. » Baroud d’honneur ce dimanche : les portes de cette structure, qui vient au secours de la faune sauvage, seront ouvertes à tous les visiteurs, munis ou non du pass sanitaire. À la vallée des singes, un parc animalier situé à Romagne dans la Vienne, la saison est fichue, selon la directrice générale. Même à Beauval, le plus grand zoo de France, les entrées ont baissé...

Contenu réservé aux abonnés

60 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter