Analyses

Le prêt garanti par l'État : un procédé « humiliant » qui « n'a rien d'un dispositif de secours » Abonnés

Si le Covid-19 a déserté l'actualité, les commerçants, artisans et restaurateurs qui ont été durement touchés par les restrictions ne sont pas pour autant tirés d'affaire, puisqu'ils doivent désormais rembourser leur prêt garanti par l'État. Un dispositif qui n'a rien d'une aide et qui peut même se transformer en punition, comme nous l'explique le restaurateur Christophe Chirat, fondateur du syndicat Antigone.

Le 22 avril 2022
commentaireCommenter