France

Vaccins, médias, stratégie zéro covid… les surprenantes confessions de Jean-François Delfraissy [MàJ] Abonnés

Thèmes abordés

covid-19Jean-François Delfraissyvaccination

Alors que le Conseil scientifique Covid-19 est désormais à quelques jours de sa dissolution, son président Jean-François Delfraissy s’est livré, le mois dernier, à quelques aveux intéressants concernant la gestion globale de la crise sanitaire et notamment la question de la vaccination. [MàJ au 29/07]

Vaccins, médias, stratégie zéro covid… les surprenantes confessions de Jean-François Delfraissy [MàJ]
Le 29 juillet 2022

Fin juin 2022, il y a tout juste un mois. Jean-François Delfraissy est invité à un petit-déjeune débat (au café de Flore) dans le cadre des « contrepoints de la santé », tables rondes organisées par La Veille Acteurs de Santé, un média dédié à l’ensemble des décideurs et influenceurs en santé se présentant comme « un acteur du décloisonnement des secteurs de la santé (sanitaire, médico-social, protection sociale) », derrière lequel se trouve l’agence « Press info plus ». Aux côtés de deux autres intervenants, Gérard Raymond, Président de France Assos Santé et Gaétan Casanova, Président de l’InterSyndicale Nationale des internes, Jean-François Delfraissy est invité à faire le bilan des deux ans et demi de crise sanitaire écoulés. L’occasion pour lui de faire quelques sorties pour le moins intéressantes.

À commencer par la question du zéro covid — longtemps en vigueur dans de nombreux pays et qui reste toujours la stratégie des autorités chinoises — que Jean-François Delfraissy qualifie d’échec. « Faut arrêter de laisser raconter tout et n’importe quoi, c’est un échec total. À un moment donné, il faut redevenir raisonnable, et les Français l’ont compris ». Et le président du conseil scientifique d’ajouter « c’est les médias qui poussent à ça ! ». Vivre « avec le virus » était donc, selon lui, le seul compromis possible dans des pays démocratiques, et la « solution la plus payante ». On aurait toutefois aimé l’entendre dire ça de façon aussi virulente bien plus tôt, lorsque bon nombre de ses collègues enfermistes voyaient dans le zéro covid la seule stratégie envisageable.

Le professeur Delfraissy partage ensuite sa vision de la pandémie, qu’il résume en trois périodes : l’année 2020 qui aura été celle des confinements et des décisions de santé publiques complexes, l’année 2021 comme une course de vitesse entre les variants et les vaccins, et l’année 2022 qui est celle du « vivre avec », notamment...

Contenu réservé aux abonnés

69 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter