Analyses

Les séquelles du reconfinement, un défilé de pathologies et de troubles du comportement Abonnés

Thèmes abordés

confinementpsychologie

Au-delà des conséquences délétères du second confinement sur l'économie, celui-ci pourrait laisser des séquelles plus profondes encore sur la psychologie de beaucoup de Français, nous prévient le Dr. Christian Simon, psychiatre-praticien.

Les séquelles du reconfinement, un défilé de pathologies et de troubles du comportement
Le 24 novembre 2020

Après la peur des explosions chimiques de Toulouse puis Rouen, après la peur des attentats terroristes et leurs impacts psycho traumatiques, après la sidération devant nos cathédrales qui brûlent, Paris puis Nantes, la dernière en date, est la plus dangereuse avec un si petit virus, qui a pu, comme un tsunami, bouleverser radicalement les habitudes de vie des humains.

Il est certain que rien ne sera plus comme avant ! Résignés, nous sommes maintenant dans l’attente d’un miracle ; le vaccin. 

Travailler, sortir ou ne plus sortir, nous installe dans la sédentarité et une vision égocentrée où chacun regarde ce qu’il a perdu par rapport à l’autre. Le télétravail s’installe, mais avec réticence. Le manque de sport devient de rigueur. La promiscuité ou l’isolement, suivant la composition du foyer, deviennent souvent insupportables.

Les yeux rivés sur nos écrans, nos visages bâillonnées par nos masques, les mains sur le SHA ( solution hydro alcoolique mais pas le chat) sont devenus habitudes. Si nous devions étudier ce rat humain, il est certain qu’il perd ses repères : contraint à vivre, dans un espace limité, privé de libertés, un quotidien martelé par les repas, le sommeil, peu de stimulations, le repli sur soi. L’individu doit alors trouver ses propres valeurs, de telle sorte qu’il reste de bonne compagnie avec lui-même.

Nombreux, sommes-nous, à essayer de relativiser et profiter de cette parenthèse, pour revoir nos objectifs de vie, faire un bilan et envisager de construire un futur destin. L’exode des grands pôles vers les provinces, permet un retour aux sources. Se mettre à jour, ranger, bricoler, jardiner, cuisiner, étaient délaissés mais maintenant, reprennent le premier plan. 

Cette introspection est-elle aussi bénéfique et pourrait-elle contrebalancer tous les effets néfastes de ce confinement ? Nous émettons un doute car nous observons une accentuation des comportements pathologiques...

Contenu disponible gratuitement

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter