France

Pass vaccinal : le mensonge, désormais plus rapide que le virus Abonnés

Ce vendredi, Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures, dont la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal. Un retournement de veste auquel les Français sont désormais habitués, mais qui intervient de plus en plus tôt.

Pass vaccinal : le mensonge, désormais plus rapide que le virus
Le 18 décembre 2021

« Près de six millions de personnes ne sont toujours pas vaccinés, ce n'est plus possible », a lancé Jean Castex sur un ton accusateur après un énième Conseil scientifique. Avançant la « menace » du variant omicron qui devrait selon lui « devenir dominant dès le début de l'année 2022 », le Premier ministre a annoncé de nouvelles restrictions dans les semaines à venir.

À commencer par les fêtes de fin d’année, que l’exécutif s’est bien décidé à gâcher. En effet, pour le soir du nouvel an, les mairies devront renoncer aux concerts et feux d’artifice et la consommation d'alcool sur la voie publique sera interdite — ce fameux nouveau variant se propagerait donc à travers les bulles de champagne ou la poudre d’artifice ? Pour les fêtes en famille ou entre amis, l’exécutif n’a pour l’heure pas prévu d’obligations particulières — chose difficile après avoir promis la fin des confinements —, mais il a quand même tenu à mettre son grain de sel en invitant « chacune et chacun, vacciné ou non, à se tester dans les heures précédant » et à limiter les rassemblements : « Plutôt qu'un nombre précis, appuyons-nous sur un principe de bon sens : moins on est nombreux, moins on prend de risques. Évitons les grandes fêtes, les grands rassemblements, les grands dîners », a ajouté Jean Castex, faisant appel à la « responsabilité » des Français, principe qui ne vaut bien évidemment pas pour la vaccination.

En effet, sur ce thème, le gouvernement a décidé de passer à la manière forte. « Notre meilleure arme, notre seule arme, c'est la vaccination avec trois doses désormais. Avec deux doses, le vaccin est efficace à 70% contre les formes graves d'Omicron, et avec trois doses, plus de 90% », martèle-t-il tout en éludant savant ce que tout le monde sait désormais, à savoir que la vaccination généralisée...

Contenu réservé aux abonnés

49 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter