Analyses

Refus d’obtempérer : la police tue ? Gratuit

Thèmes abordés

police

TRIBUNE. Samedi 4 juin, des policiers ont ouvert le feu sur un véhicule à Paris après un refus d'obtempérer, entraînant le décès d'une passagère de la voiture. Raison suffisante pour affirmer que la Police "tue", comme le fait Jean-Luc Mélenchon ? Analyse de la situation par Alexandre Langlois, policier, secrétaire général du syndicat Vigi, auteur de L'ennemi de l'Intérieur. Dérives et dysfonctionnements de la Police nationale et Essayez la démocratie. Au bal masqué de la macronie(éd. Talma).

Refus d’obtempérer : la police tue ?
Le 8 juin 2022

Une fois de plus les démagogues de tout poil débarquent pour instrumentaliser l’action des policiers.

Ils viennent tous polémiquer sur les petites phrases assassines qu’ils lancent sur les réseaux sociaux et dans les médias, comme « la police tue ».

Toutes ces personnes cherchant à faire le buzz oublient de se poser les bonnes questions ou évitent de se les poser.

Est-ce ce que la police tue ?

Oui elle peut tuer, pour sauver des vies. D’ailleurs les policiers n’ont jamais été autant applaudis que suite à leur action pour mettre fin au massacre du Bataclan. Et ce jour-là, ils ont fait usage de leurs armes pour tuer.

Cependant l’Inspection Général de la Police Nationale, la fameuse IGPN, alimente elle-même les discours extrémistes en comptant de la même façon « tué par la police », la mort d’un terroriste, comme les tueurs du sinistre 13 novembre, que les décès de Monsieur Cédric Chouviat ou de Madame Zineb Redouane.

Oui, il y a aussi des policiers qui commettent des fautes professionnelles, mais aujourd’hui, nous avons un ministre de l’Intérieur reconduit dans ses fonctions, qui s’étouffe quand il entend parler de violences policières, insultant et humiliant encore un peu plus les familles de victimes innocentes, au lieu de présenter à minima des excuses, comme le fit un ministre de l’Intérieur d’une autre envergure, Charles Pasqua, lors de la mort tragique de Malik Oussekine. A l’inverse, ce même Gérald Darmanin lutte fermement contre les criminels… mais uniquement à coup de communication sur les réseaux sociaux. Dormez tranquille braves gens, mais à vos risques et périls. Curieuse conception du droit à la sécurité de chacun, pourtant droit fondamental permettant l’épanouissement de nos libertés collectives et individuelles.

Est-ce qu’un policier peut faire usage de son arme pour un refus d’obtempérer ? Non.

Est-ce qu’un policier...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter
Analyses
Législatives : la proportionnelle, gagnante cachée des élections ? Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

élections
Législatives : la proportionnelle, gagnante cachée des élections ?

La composition de l’Assemblée nationale ressortant des élections législatives montre qu’en dépit d’un mode de scrutin censé favoriser le fait majoritaire, le fort rejet d’Emmanuel Macron et la recomposition politique en trois grands courants ont fait émerger une chambre basse bien plus représentative qu’à l’accoutumée. Analyse.

Le 20 juin 2022
4 commentaires
Analyses
Refus d’obtempérer : la police tue ? Gratuit
Alexandre LangloisPolicier, syndicaliste

Thèmes abordés

police
Refus d’obtempérer : la police tue ?

TRIBUNE. Samedi 4 juin, des policiers ont ouvert le feu sur un véhicule à Paris après un refus d'obtempérer, entraînant le décès d'une passagère de la voiture. Raison suffisante pour affirmer que la Police "tue", comme le fait Jean-Luc Mélenchon ? Analyse de la situation par Alexandre Langlois, policier, secrétaire général du syndicat Vigi, auteur de L'ennemi de l'Intérieur. Dérives et dysfonctionnements de la Police nationale et Essayez la démocratie. Au bal masqué de la macronie(éd. Talma).

Le 8 juin 2022
4 commentaires
Analyses
Élisabeth Borne à Matignon : une menace pour l'État providence ? Abonnés

Thèmes abordés

économiegouvernementpolitiquecrise économiuecrise
Élisabeth Borne à Matignon : une menace pour l'État providence ?

Guy de La Fortelle, éditeur de la lettre d'information économique L'investisseur sans costume, juge l'arrivée d'Élisabeth Borne à Matignon dangereuse pour l'État providence et revient sur les péuries constatées dans certains secteurs alimentaires.

Le 18 mai 2022
1 commentaire
Analyses
Le prêt garanti par l'État : un procédé « humiliant » qui « n'a rien d'un dispositif de secours » Abonnés
Le prêt garanti par l'État : un procédé « humiliant » qui « n'a rien d'un dispositif de secours »

Si le Covid-19 a déserté l'actualité, les commerçants, artisans et restaurateurs qui ont été durement touchés par les restrictions ne sont pas pour autant tirés d'affaire, puisqu'ils doivent désormais rembourser leur prêt garanti par l'État. Un dispositif qui n'a rien d'une aide et qui peut même se transformer en punition, comme nous l'explique le restaurateur Christophe Chirat, fondateur du syndicat Antigone.

Le 22 avril 2022
1 commentaire
Analyses
Présidentielle : la France en passe de devenir une gérontocratie autoritaire ? Abonnés
La rédaction

Thèmes abordés

MacronPrésidentielle 2022
Présidentielle : la France en passe de devenir une gérontocratie autoritaire ?

L’analyse des résultats électoraux du premier tour de la présidentielle démontre à quel point la pyramide des âges a un impact sur le destin du pays, le faisant peu à peu basculer dans un régime où les catégories âgées de la population emportent la décision au détriment des plus jeunes et des actifs.

Le 11 avril 2022
3 commentaires
Analyses
L’extrême centre, l’impensé politique de cette élection présidentielle Abonnés
La rédaction
L’extrême centre, l’impensé politique de cette élection présidentielle

Rempart contre le chaos, choix de la raison... En agitant la peur d'extrêmes fantasmés, le centrisme autoritaire agit comme un populisme des élites. Analyse.


Le 8 avril 2022
1 commentaire
Analyses
Complotisme : décidément, les médias n'ont toujours rien compris Abonnés

Thèmes abordés

complotismecovid-19Ukraineantivaxmédias
Complotisme : décidément, les médias n'ont toujours rien compris

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’idée que les « militants complotistes anti-vax » seraient désormais acquis à la cause russe fait son chemin. Une simplification grotesque qui, si elle s'appuie sur certains éléments véridiques, montre que les journalistes n’ont toujours pas retenu la leçon de la défiance envers le système médiatique.

Le 26 mars 2022
7 commentaires