France

Législatives : pour la Macronie, fini l'état de grâce et bonjour les désillusions Abonnés

Thèmes abordés

MacronmacronieEmmanuel Macronélections

Quelque soit le verdict des élections législatives, les mauvais résultats de la majorité présidentielle au premier tour laissent présager un second quinquennat semé d’embûches pour Emmanuel Macron. Une situation bien différente de l’atmosphère sereine du lendemain de sa réélection.

Législatives : pour la Macronie, fini l'état de grâce et bonjour les désillusions
Le 13 juin 2022

Le parti présidentiel aurait-il perdu le contrôle ? Après avoir abordé l’élection présidentielle comme une simple formalité administrative, à grand coup de communication et de « barrage républicain », Emmanuel Macron pensait pouvoir en faire de même pour les élections législatives. Mais si le ciel semblait bien dégagé le 24 avril dernier, l’horizon macroniste s’est légèrement assombri ces dernières semaines avec la poussée de la NUPES, fiction politique mais réalité électorale.

Premier tour loupé

Des prévisions qui se sont avérées juste puisque les résultats du premier tour sont unanimes : la majorité présidentielle récolte 25,75% des suffrages, d’après les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur, contre 25,66% pour la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale NUPES). Un mouchoir de poche, puisque la coalition Ensemble battrait celle de gauche de 21 359 bulletins seulement. Plus encore, en prenant compte du taux d’abstention de 52,49% (+1,19 points par rapport à 2017), la coalition centriste n’obtient que 11,97% des suffrages parmi tous les inscrits — un chiffre qui serait encore plus faible si l’on ajoutait les 3 à 5 million de Français non inscrits sur les listes électorales —, ce qui permet de considérablement relativiser l’état de grâce dont se targue le camp d’Emmanuel Macron. D’autant plus qu’en 2017, La République en marche avait récolté 28,21% des voix, soit trois points de plus qu’Ensemble !, qui rassemble pourtant 7 chapelles différentes dont le Modem, Agir ou Horizons, la formation d’Édouard Philippe. 

En résumé, c’est une crise de légitimité qui attend Emmanuel Macron pour ce second quinquennat. Car s’il y a peu de chance que la NUPES lui vole la majorité à l’Assemblé nationale, rien ne lui garantit que celle-ci soit absolue. Surtout, même si Ensemble ! parvient à obtenir les fameux 289 sièges — ce qui n’est pas gagné puisque les projections actuelles parlent de 275 à...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter
France
Le retour du Covid, prétexte idéal pour discréditer l’Assemblée nationale ? Abonnés
La rédaction

Thèmes abordés

assemblée nationalecovid-19
Le retour du Covid, prétexte idéal pour discréditer l’Assemblée nationale ?

Après une nouvelle offensive des médecins de plateaux pour tenter de relancer l’alarmisme autour du Covid, le gouvernement va étudier un projet de loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire dans un contexte politique défavorable à la majorité. Faut-il craindre une instrumentalisation de la situation par l’exécutif afin de présenter la nouvelle Assemblée comme incapable de « protéger les Français » ?

Le 27 juin 2022
0 commentaire
France
Législatives : pour la Macronie, fini l'état de grâce et bonjour les désillusions Abonnés
La rédaction

Thèmes abordés

MacronmacronieEmmanuel Macronélections
Législatives : pour la Macronie, fini l'état de grâce et bonjour les désillusions

Quelque soit le verdict des élections législatives, les mauvais résultats de la majorité présidentielle au premier tour laissent présager un second quinquennat semé d’embûches pour Emmanuel Macron. Une situation bien différente de l’atmosphère sereine du lendemain de sa réélection.

Le 13 juin 2022
0 commentaire
France
Législatives : Ensemble et NUPES, une recomposition politique en trompe l’œil Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

élections
Législatives : Ensemble et NUPES, une recomposition politique en trompe l’œil

Après les résultats du premier tour des élections législatives, de nombreux commentateurs ont souligné une certaine performance de la NUPES face à un bloc macroniste en difficulté, tout en passant sous silence les résultats du Rassemblement national, seul parti à tirer réellement son épingle du jeu. Mais sans que cela ne se traduise par une réelle percée potentielle à l’Assemblée nationale dimanche prochain, en raison d’un mode de scrutin de plus en plus décrié.

Le 13 juin 2022
1 commentaire
France
Législatives : Emmanuel Macron en difficulté ? Abonnés
La rédaction

Thèmes abordés

MacronmacronieEmmanuel MacronMélenchonélections
Législatives : Emmanuel Macron en difficulté ?

À trois jours du premier tour des législatives, rien ne semble sérieusement menacer le bloc centriste, si ce n’est la perte de la majorité absolue. Et pour s’en prémunir, la macronie ne laisse rien au hasard.

Le 9 juin 2022
1 commentaire
France
Exclusif : découvrez ici les premiers extraits du livre de Laurent Toubiana Gratuit
Laurent ToubianaÉpidémiologiste

Thèmes abordés

toubianacovid-19
Exclusif : découvrez ici les premiers extraits du livre de Laurent Toubiana

À l'occasion de la sortie officielle du livre de Laurent Toubiana "Covid-19, une autre vision de l'épidémie", Bas les Masques vous propose d'en découvrir quelques extraits en exclusivité. 

Le 19 avril 2022
2 commentaires
France
Voix de gauche : la lourde drague d’Emmanuel Macron Abonnés
La rédaction

Thèmes abordés

Emmanuel MacronMélenchon
Voix de gauche : la lourde drague d’Emmanuel Macron

Loin d’être assuré de sa réélection et ne disposant que d’une très faible réserve de voix à droite, le président-candidat cherche désormais des électeurs tous azimuts en faisant de nombreux appels du pied aux électeurs de gauche, et notamment à ceux de la France Insoumise. Le début d’un « macrono-mélenchonisme » ?

Le 15 avril 2022
2 commentaires
France
Démagogie, mauvaise foi : les médias ont choisi leur candidat Abonnés
La rédaction

Thèmes abordés

médiasmédiasjournalismejournalisteMacronmacronieEmmanuel MacronCampagne présidentiellePrésidentielleÉlection présidentiellePrésidentielle 2022revue de pressepresseprésidentielles
Démagogie, mauvaise foi : les médias ont choisi leur candidat

Alors que les Français auraient pu espérer un vrai débat après un premier tour sous chloroforme, les journaux ressortent les mêmes ficelles éculées pour attaquer l’adversaire du président sortant, quitte parfois à faire preuve d’une mauvaise foi éhontée.

Le 14 avril 2022
2 commentaires
France
Non, Macron n’a pas encore gagné ! Abonnés

Thèmes abordés

MacronPrésidentielle 2022
Non, Macron n’a pas encore gagné !

Après une première sortie difficile sur le terrain, une remise en question de la retraite à 65 ans et les soutiens — jugés encombrants — de Nicolas Sarkozy et du Medef, de nombreux éléments laissent penser que la réélection d’Emmanuel Macron le 24 avril prochain est loin d’être une évidence.

Le 12 avril 2022
17 commentaires
France
Laurent Toubiana : «J'ai constaté que tout ce que j'avais dit s'est réalisé» Abonnés
Laurent ToubianaÉpidémiologiste
Laurent Toubiana : «J'ai constaté que tout ce que j'avais dit s'est réalisé»

Dans Covid-19 : une autre vision de l'épidémie (que Bas Les Masques coédite avec les éditions l’Artilleur), l’épidémiologiste Laurent Toubiana analyse, données à l'appui, le mécanisme qui nous a fait basculer dans l'hystérie sanitaire. Entretien.


Le 12 avril 2022
2 commentaires
France
En difficulté, Emmanuel Macron refait le coup de la « représentativité » Abonnés
La rédaction

Thèmes abordés

Emmanuel Macrondémocratie
En difficulté, Emmanuel Macron refait le coup de la « représentativité »

Pris dans une dynamique baissière et loin d’être assuré de sa réélection, Emmanuel Macron tente d’endormir une nouvelle fois les Français grâce au thème de la « représentativité », remettant sur la table la proportionnelle et proposant d’utiliser le référendum sur certaines grandes questions. À quelques jours du scrutin, cette déclaration apparaît comme une grossière manoeuvre électoraliste.

Le 6 avril 2022
5 commentaires
France
La République en Marche, filiale politique de McKinsey ? Abonnés
La rédaction

Thèmes abordés

MacronMcKinsey
La République en Marche, filiale politique de McKinsey ?

Si l’importance des cabinets de conseils dans l’appareil d’État est devenu un véritable sujet d’embarras pour le gouvernement après le rapport du Sénat, il est intéressant de constater que McKinsey, le plus controversé d’entre eux, est aussi celui dont les travaux influence le plus les grandes lignes de la pensée macroniste. La preuve par l’exemple.

Le 31 mars 2022
1 commentaire