Menu
international

Vaccin contre le coronavirus : l’ancien vice-président de Pfizer optimiste mais prudent Gratuit

Thèmes abordés

vaccinPfizer

ENTRETIEN. Mohand Sidi-Saïd, ancien vice-président des laboratoires pharmaceutiques Pfizer, revient pour Bas les masques sur le vaccin contre le Covid-19 présenté par Pfizer. Après quarante ans au sein de son groupe, le natif d’Algérie resté loyal à l’industrie pharmaceutique garde son esprit critique et se montre prudent face à l’annonce d’un vaccin présenté comme « efficace à 90% ». 

Vaccin contre le coronavirus :  l’ancien vice-président de Pfizer optimiste mais prudent
Le 21 novembre 2020

Bas les masques. Ce vaccin est-il à votre avis la meilleure nouvelle de 2020 ou un énième effet d’annonce dans la guerre des laboratoires ?

Mohand Sidi-Saïd. C’est même une très bonne nouvelle dans un contexte très difficile et angoissant pour tout le monde. Donc des vaccins seraient les bienvenus. Cependant une hirondelle ne fait pas le printemps, et je reprends précisément les mots de Pfizer : « premiers résultats, résultats préliminaires », qui en fait, portent sur 94 cas pour le moment dans une cohorte de recherche clinique de phase 3 qui compte 42 500 patients. Donc il faut de la prudence, de la patience car le temps de la Recherche et développement n’est pas celui de la politique ni même celui de nos impatiences aussi légitimes soient-elles. Le danger de ces annonces peutêtre prématurées sur un vaccin, c’est que les citoyens baissent les bras sur les gestes barrières. Il faut attendre que l’étude soit terminée, que les résultats ne soient plus préliminaires, que les conditions du protocole soient connues pour exprimer une opinion, voire crier victoire et célébrer les protagonistes de ce succès, même si, à coup sûr, les bourses financières le feraient à coup de millions de dollars. En attendant, la précipitation est mauvaise conseillère. Soyons patients.

L’annonce de ce résultat par Pfizer reste quand même une bonne nouvelle quand plus d’un million de personnes sont mortes du Covid-19 dans le monde. Les effets sur les économies de cette pandémie sont latents, sans compter les phénomènes socio-psychologiques pour les plus démunis de nos sociétés, en particulier. Pfizer est engagée dans la recherche et le développement depuis des décennies. L’entreprise a de l’expérience, la culture, les ressources humaines et le muscle financier.

Comment a-t-on pu faire un vaccin aussi rapidement dans des délais aussi courts ? Sachant qu’il faut en général 2 ou 3 ans...

Généralement il faut entre 10 et 20 ans pour découvrir une molécule et les vaccins n’échappent pas à la règle. Une question me vient à l’esprit : si on arrive à faire ce vaccin en moins d’un an, pourquoi demain ne ferait-on pas autant dans les recherches sur les cancers, les maladies rares et Alzheimer, causes de plusieurs milliers de morts chaque année ? La question reste posée même si les pathologies ne se ressemblent pas toujours. Certaines sont à l’évidence, plus ardues, plus coriaces. Les exemples de la maladie d’Alzheimer et de la recherche d’un vaccin dans le VIH SIDA sont éloquents. Cela fait des années que l’on recherche et il n’y a toujours pas de thérapie pour Alzheimer et la découverte d’un vaccin dans le VIH SIDA est un échec flagrant.

Revenons sur le sujet de la COVID -19 et de l’annonce sur un vaccin. Il y a un certain nombre de raisons pour espérer l’arrivée de vaccins. D’abord, la détermination, la volonté et puis les  ressources financières et humaines, extraordinaires, jamais égalées et qui sont celles de l’industrie pharmaceutique très riche mais aussi celles de quelques gouvernements, en particulier américain. Cependant, la prudence est bonne conseillère. Car malgré le déploiement de ces moyens, le risque d’un échec est réel. Citons l’exemple tout à fait récent de la maladie d’Alzheimer. Une nouvelle molécule la société Biogen, qui semblait d’emblée prometteuse tout au long de sa recherche clinique de phase 3 a finalement déçu dans ses résultats thérapeutiques au point de susciter un avis négatif du puissant et indépendant panel des Experts auprès de la FDA. Les exemples d’échec de dernière minute ne manquent pas dans l’histoire du médicament.

Pendant le développement du vaccin, le laboratoire a-t-il subi des pressions de la part des gouvernements ?

Il y a deux niveaux de pression lorsqu’on est dans la recherche et le développement de nouvelles molécules : d’abord celui, légitime, des actionnaires et puis celui des analystes financiers. Ces derniers sont redoutables. Le poids des politiques est minime même si l’on a vu le président Trump faire de la découverte de ce vaccin un thème de sa campagne et de son désir de réélection. Cela n’était pas très approprié et à mon sens très peu intelligent D’ailleurs je note avec joie que les résultats de Pfizer ont été divulgués post-élection ! Je répète que le temps de la Recherche et Développement n’est pas celui des politiques. Tant mieux.

Est ce que les résultats de 90% sont fiables alors que cela représente seulement quelques dizaines de personnes ?

Il faut reprendre les termes de Pfizer qui parle de résultats préliminaires. Attendons les résultats sur l’essai complet qui porte sur 42 500 cas. Attendons que les résultats soient définitifs et, c’est essentiel, leur examen par les organismes de contrôle et de régulation aux États-Unis, en Europe à Bruxelles et au Japon.

Si tout est validé et se passe comme prévu pour Pfizer, quand serait disponible pour le grand public ce vaccin ?

Je pense qu’il faut compter quelques mois. Ensuite sera-t-il accessible à tout le monde ? Je laisse à votre propre imagination ce qui se passera si le produit est découvert par une entreprise américaine basée à New York, avec un ou plusieurs sites de production implantés en Amérique du Nord. C’est évident que les américains seraient les premiers servis. C’est pourquoi il faut espérer plusieurs vaccins. Et c’est dans le domaine du possible puisque Pfizer est très loin de travailler seul sur ce vaccin.

Est-il recommandé seulement pour les personnes à risques ou la collectivité globale ?

La priorité serait au personnel soignant et aux personnes âgées et porteuses de facteurs de risques. C’est évident. Mais si l’on veut stopper la pandémie, il faut le donner à grande échelle. Cela va de soi.

Y a-t-il des effets secondaires connus à ce jour ?

Ce vaccin est un peu une aventure. Ce serait là la première fois que l’on fabriquerait des vaccins ARN. On peut faire confiance aux organismes de régulation pour être vigilants sur le  tandem efficacité / innocuité. C’est leur rôle et on peut leur faire confiance. Ils ne compromettront pas la sécurité des citoyens. C’est tout à fait évident.

Ce vaccin est un bien d’utilité publique, quel va être la politique commerciale de Pfizer notamment vis à vis des populations démunies ? 

Il faut comprendre que l’industrie pharmaceutique fait aussi du commerce ! Ils commercent comme tous les fournisseurs de biens ou de services. Cette industrie est aussi composée d’hommes et de femmes. Certains dirigeants ont une fibre sociale, un sens développé de la responsabilité sociale de l’entreprise tandis que d’autres sont plus portés vers l’appât du gain. Et nous savons aussi que l’industrie dispose de moyens de lobby puissants. Il faut espérer que se développent des associations de patients qui viendraient faire un contre -poids face à l’industrie pharmaceutique non pas dans un but de confrontation mais dans celui de la négociation pour préserver l’intérêt des patients et notamment l’accès au vaccin aux plus vulnérables et aux plus démunis de nos sociétés. C’est aussi le rôle de nos gouvernants. Cela serait un combat de société comme l’est déjà aujourd’hui celui pour l’accès aux soins innovants, notamment dans les cancers. Et comme ce fût avec succès le combat pour l’accès à la trithérapie dans le VIH SIDA.

Pfizer est connu pour avoir mis au point le Viagra. Ce vaccin représente-t-il la nouvelle manne financière du laboratoire ?

La manne financière existe déjà ! Observez ce qui s’est passé à New York, à Wall Street… Même les titres des sociétés pétrolières ont augmenté ! Il y a un phénomène d’euphorie. Si les bourses peuvent s’enflammer sur une information comme celle sur le vaccin probable contre la COVID -19, elle peut aussi inciter à l’inverse. Je peux vous dire que les analystes financiers de Wall Street n’ont pas d’états d’âmes. Ils peuvent vite changer d’avis et abhorrer ce qu’ils ont adoré aujourd’hui. Les exemples ne manquent pas, d’ailleurs.

Que dites-vous à tous ceux qui reprochent aux laboratoires en général d’avoir fait des annonces qui ont fait bondir le cours de la bourse et pourraient avoir généré des enrichissements colossaux ?

C’est la règle du jeu ! Que proposez-vous à la place ? Que l’on jette en pâture toutes nos entreprises et que l’on brûle sur la place publique leurs dirigeants ? Soyons sérieux. L’industrie de la Recherche & Développement est source de découvertes qui font reculer la mort et permet l’allongement de l’espérance de vie. C’est l’industrie qui crée de la richesse et permet une redistribution envers les plus vulnérables.

Dernière question de bon sens : vous vaccineriez-vous ?

Oui, définitivement oui, quand il sera approuvé par les autorités de régulation évoquées dans notre discussion.

0 commentaireCommenter
international
Vaccin contre le coronavirus : l’ancien vice-président de Pfizer optimiste mais prudent Gratuit
Zeina Trad

Thèmes abordés

vaccinPfizer
Vaccin contre le coronavirus :  l’ancien vice-président de Pfizer optimiste mais prudent

ENTRETIEN. Mohand Sidi-Saïd, ancien vice-président des laboratoires pharmaceutiques Pfizer, revient pour Bas les masques sur le vaccin contre le Covid-19 présenté par Pfizer. Après quarante ans au sein de son groupe, le natif d’Algérie resté loyal à l’industrie pharmaceutique garde son esprit critique et se montre prudent face à l’annonce d’un vaccin présenté comme « efficace à 90% ». 

Le 21 novembre 2020
commentaire
international
Que penser du "modèle suédois" ? Gratuit
Fabien QuedevilleMédecin généraliste

Thèmes abordés

Quedevilleimmunité collectiveSuède
Que penser du "modèle suédois" ?

ANALYSE. Fabien Quedeville décortique le modèle suédois de gestion de la pandémie : que doit-on en penser ?

Le 19 novembre 2020
commentaire
international
En Espagne, la gestion française de la pandémie interroge Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

espagnecatalognepetits commercesrestaurants
En Espagne, la gestion française de la pandémie interroge

Après un confinement de deux mois, les petits commerces espagnols étaient restés ouverts. Fin novembre, le pays a également rouvert ses bars et ses restaurants. La France persiste quant à elle à les maintenir fermés aux clients. Pourtant, les deux pays affichent des résultats sanitaires comparables. La France serait-elle en train de saboter son économie… pour rien ? 

Le 3 décembre 2020
commentaire
international
La France, cancre de la gestion du covid Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

covid-19Francecancregestion
La France, cancre de la gestion du covid

ANALYSE - Incohérence des réponses sanitaires, mesures délirantes et liberticides, destruction économique… Le gouvernement français est l’un de plus mauvais élèves au monde en matière de gestion de la crise du coronavirus, loin derrière les scandinaves et les pays asiatiques.

Le 7 décembre 2020
commentaire
international
Un spray nasal contre le covid-19 ? Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

covid-19spray nasal
Un spray nasal contre le covid-19 ?

Une société espagnole a breveté une molécule naturelle qui, appliquée en spray nasal, pourrait être une alternative moins risquée que le vaccin. Une piste prometteuse mais qui doit faire ses preuves.

Le 11 décembre 2020
commentaire
international
"La gestion allemande de la crise est loin d’être rose" Gratuit
Werner de Ville-Vreden

Thèmes abordés

Allemagnegestionpandémie
"La gestion allemande de la crise est loin d’être rose"

L’Allemagne est souvent perçue comme un modèle dans la gestion de crise du Covid-19. Afin d’en savoir plus, Bas les masques a interrogé Werner de Ville Vreden, entraîneur vocal, professeur de langues et spécialiste du renforcement musculaire. Pour ce citoyen allemand installé en Normandie, la réalité est plus nuancée, alors même que l’Allemagne se reconfine partiellement à l’approche des fêtes.

Le 17 décembre 2020
commentaire
international
Au Haut-Karabakh, les ravages du phosphore blanc Gratuit
Roman Hossein Khonsari

Thèmes abordés

Arméniearmes chimiques
Au Haut-Karabakh, les ravages du phosphore blanc

Depuis le 27 septembre, la guerre fait rage au Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, appuyé par ses alliés. En parallèle aux très nombreux affrontements directs entre les deux camps, il a également été fait état de l'utilisation d'armes chimiques, et notamment de bombes au phosphore blanc (connues pour causer des brûlures particulièrement violentes).

Le Dr. Roman Hossein Khonsari, chirurgien à l'hôpital Necker de Paris, a participé à une mission humanitaire dans ce territoire disputé.  Pour Bas les Masques, il témoigne de ce qu'il a pu voir sur place.

Le 1er janvier 2021
commentaire
international
Vaccins : la sérieuse menace du crime organisé Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

vaccincrime organisé
Vaccins : la sérieuse menace du crime organisé

Interpol a alerté ses pays membres afin qu’ils se préparent face à des actions de crime organisé autour du vaccin contre le Covid-19. Des attaques aussi bien physiques que numériques.

Le 30 décembre 2020
commentaire
international
Trump / Biden : les jeux ne sont pas encore faits Gratuit
Orphée RiverJournaliste et écrivain (pseudonyme)

Thèmes abordés

États-Unisprésidentielles
Trump / Biden : les jeux ne sont pas encore faits

Le 6 janvier, les Etats-Unis risquent d’entrer dans une crise qui pourrait devenir violente. Voici les scenarii possibles qui risquent encore de chambouler la victoire électorale de Biden.

Le 4 janvier 2021
commentaire
international
Covid : la France, un contre-exemple de morts par habitant Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

statistiquescovid-19
Covid : la France, un contre-exemple de morts par habitant

Bas les masques a comparé les données de mortalité disponibles avec celles d’autres pays, dont certains bien moins restrictifs, et qui affichent pourtant de meilleurs résultats. La France se classe désormais au 17è rang des pays comptant le plus de morts par millions d’habitants, mais surtout 5ème grande puissance en ration de décès juste derrière l’Italie, le Royaume-Uni, l’Espagne et les USA. Pas de quoi pavoiser.

Le 5 janvier 2021
commentaire
international
La pandémie vue par les entrepreneurs au Québec Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

Canada
La pandémie vue par les entrepreneurs au Québec

« Si on réagit ainsi à une pandémie à faible risque, qu’est-ce que ce sera face à une pandémie sévère avec un taux de mortalité élevé ? » s’interroge Benoit Girouard, président de EAQ (les entrepreneurs en action du Québec) qui regrette le niveau d’improvisation face aux événements. Le ton est donné par ce propriétaire d’une coopérative de solidarité, Gym X, pionnier d’un centre de parcours depuis 18 ans et ex-président de l’Union paysanne. Car pour ce qui est des mesures restrictives spéciales Covid-19, le Québec n’a rien à envier à la France.

Le 19 janvier 2021
commentaire
international
Décès, pressions, manque d’efficacité : les polémiques qui agitent le vaccin Pfizer Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

vaccinPfizer
Décès, pressions, manque d’efficacité : les polémiques qui agitent le vaccin Pfizer

Entre une série de décès suspects, une efficacité contestée et une approbation opaque, les controverses enflent autour du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech.

Le 20 janvier 2021
commentaire
international
Le bilan épidémique qui accable la surréaction occidentale Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

gestionbilan
Le bilan épidémique qui accable la surréaction occidentale

Gravité de l’épidémie exagérée, réactions démesurées, gestion chaotique… Le général (2s) Dominique Delawarde détaille au média Fild son bilan sans concession après un an de pandémie.

Le 26 janvier 2021
commentaire
international
Vague de suicides : aujourd’hui le Japon, demain la France ? Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

suicidesJapon
Vague de suicides : aujourd’hui le Japon, demain la France ?

Si le Japon a été relativement épargné par le Covid-19, il fait face à une autre épidémie : l’augmentation inquiétante des suicides.

Le 21 janvier 2021
commentaire
international
Restrictions sanitaires en Europe, entre émeutes et désobéissance civile Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

désobéissance civileEurope
Restrictions sanitaires en Europe,  entre émeutes et désobéissance civile

Depuis quelques jours, les protestations anti-restrictions se sont intensifiées dans plusieurs pays européens. Peut-être le signe avant-coureur d’une révolte générale, qui pourrait embraser des peuples européens mis sous pressions par leurs gouvernants.

Le 27 janvier 2021
commentaire
international
Restaurants : 1er février à risques en France, tables ouvertes en Italie et en Espagne Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

restaurants
Restaurants : 1er février à risques en France, tables ouvertes en Italie et en Espagne

Ce lundi 1er février est le jour de l’appel de Stéphane Turillon, restaurateur du Doubs, qui souhaite lancer un grand mouvement d’ouverture des restaurants afin de protester contre les restrictions sanitaires. Bénéficiant d’une forte côte de popularité et abondamment relayé sur les réseaux sociaux, cet appel sera-t-il massivement suivi ? Pas certain, selon de nombreux professionnels et représentants d’organisation. Même si beaucoup dénoncent néanmoins l’injustice de ces contraintes qui s’éternisent, au regard notamment des situations espagnoles et italiennes.

Le 1er février 2021
commentaire
international
Liberté ou efficacité ? La France a renoncé aux deux Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

démocratieFrance
Liberté ou efficacité ? La France a renoncé aux deux

Le recul global des libertés observé par l’indice annuel du groupe The Economist n’épargne pas la France, reléguée au rang de « démocratie défaillante », alors qu’une étude de l’épidémiologiste John Ioannidis démontre l’inutilité du confinement. Un constat d’autant plus désolant lorsque ce recul des libertés ne rime pas avec efficacité.

Le 7 février 2021
commentaire
international
En Chine, le confinement a altéré la vue des enfants Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

Chine
En Chine, le confinement a altéré la vue des enfants

Une étude chinoise a observé les conséquences du confinement strict mis en place en Chine entre février et mai 2020. Ainsi, dans la ville de Feicheing, la proportion d’enfants myopes à six ans a été multipliée par trois. Un résultat très inquiétant, qui démontre que le confinement occasionne bien plus de dégâts qu’il n’apporte de solutions.

Le 9 février 2021
commentaire
international
La France toujours championne d'Europe des restrictions sanitaires Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

statistiquesrestrictionsFranceEurope
La France toujours championne d'Europe des restrictions sanitaires

Même si la France a renoncé au troisième confinement, elle garde un niveau de restriction très élevé, alors que certains de ses voisins desserrent les vis. Tour d’horizon des différentes stratégies sanitaires européennes.

Le 14 février 2021
commentaire
international
Port du masque en Europe : pas de corrélation avec la dynamique épidémique Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

masqueEurope
Port du masque en Europe : pas de corrélation avec la dynamique épidémique

Si la plupart des pays européens ont intensifié le port systématique du masque, certains se sont restreints à une simple recommandation. Et cela, sans pour autant qu’un effet significatif de ces différentes stratégies ne soit observé sur l’épidémie.

Le 15 février 2021
commentaire
international
Remdesivir : l'Agence européenne des médicaments revient à la charge Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

RemdesivirUnion européenneEuropeGilead
Remdesivir : l'Agence européenne des médicaments revient à la charge

Après l’avis défavorable de l’Organisation mondiale de la santé, on aurait pu penser que la partie était finie pour le médicament de Gilead. Mais c’était sans compter sur la bureaucratie européenne, qui cherche à l’utiliser pour traiter des patients qui ne sont pas en danger.

Le 24 février 2021
commentaire
international
USA : avec ou sans masques, les courbes épidémiques sont les mêmes Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

masqueÉtats-Unisétude
USA : avec ou sans masques, les courbes épidémiques sont les mêmes

En comparant les courbes de contamination en fonction des règles édictées par les États sur le port du masque, le constat est clair : l’usage de ce dernier n’a aucun impact notable sur l’évolution de l’épidémie.

Le 13 mars 2021
commentaire
international
Vaccin AstraZeneca : la défiance s’accentue Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

AstraZenecavaccinationeffets secondairesthrombose
Vaccin AstraZeneca : la défiance s’accentue

Efficacité contestée, cas de thrombose, décès suspects… La série noire autour du vaccin anglo-suédois ne cesse de s’allonger, augmentant ainsi une défiance déjà relativement forte à son encontre.

Le 24 mars 2021
commentaire
international
Origine du Covid : fuite d’un laboratoire ou réservoir animal ? Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

ChinevirusWuhanOMS
Origine du Covid : fuite d’un laboratoire ou réservoir animal ?

Face à l’opacité chinoise, l’OMS demande une nouvelle enquête sur les origines de la pandémie de coronavirus. L’hypothèse d’une fuite du virus depuis un laboratoire reste toutefois considérée comme improbable par les experts.

Le 30 mars 2021
commentaire
international
AstraZeneca : les cas de thromboses liés aux vaccins, selon un responsable de l'EMA Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

AstraZenecathrombosevaccineffets secondaires
AstraZeneca : les cas de thromboses liés aux vaccins, selon un responsable de l'EMA

Après de nombreux cas de thromboses constatés, le responsable de la stratégie sur les vaccins à l’Agence européenne des médicaments (EMA) a affirmé l’existence d’un lien avec le vaccin anglo-suédois, sans toutefois en connaître la nature précise.

Le 6 avril 2021
commentaire
international
La France compte plusieurs nouveaux milliardaires… grâce au Covid Gratuit
La rédaction

Thèmes abordés

ModernaCapitalismeFinance
La France compte plusieurs nouveaux milliardaires… grâce au Covid

Stéphane Bancel, PDG du laboratoire Moderna qui a développé un vaccin contre le Covid, a fait son entrée dans le classement Forbes des milliardaires. Il est accompagné dans cette liste par trois autres français, qui ont vu leur fortune s’accroître directement grâce à la crise sanitaire.

Le 7 avril 2021
commentaire