france

Nouveau décès après une vaccination, la famille porte plainte Abonnés

Thèmes abordés

effets secondairesvaccinationdécès

Dans les Landes, un homme de 39 ans est décédé le lendemain de l’injection de sa deuxième dose. Ses proches ont décidé de porter plainte contre X.

Nouveau décès après une vaccination, la famille porte plainte
Le 30 juillet 2021

Comme nous l’apprend aujourd’hui le quotidien régional Sud Ouest, un homme de 39 ans prénommé Emmanuel est décédé dans son sommeil d’un arrêt cardiaque selon le médecin du SAMU, durant la nuit du 2 au 3 juillet dernier, moins de deux jours après avoir reçu sa deuxième dose du vaccin de Pfizer.

Si son autopsie a démontré une insuffisance cardiaque, sa famille a exprimé son incompréhension en raison de l’absence d’antécédents médicaux de cet homme d’ordinaire en bonne santé : « On ne comprend pas, il n’avait aucun problème de santé, aucun traitement ! Même son médecin généraliste ne comprend pas »a ainsi confié sa femme à Sud Ouest, avant d’ajouter « Pour nous, il n’y a que le vaccin qui a pu provoquer ça, avant il était en bonne santé et allait très bien ».

C’est pourquoi celle-ci, accompagné de leur fille et de ses beaux-parents, a décidé de porter plainte contre X à la gendarmerie de Tartas le 26 juillet. L’affaire est désormais entre les mains du parquet de Dax, qui a confirmé avoir ouvert une enquête. Une nouvelle investigation qui fait suite à une précédente enquête pour ce parquet, saisi en avril dernier du cas d’un homme de 75 ans décédé 12 jours après avoir reçu une première dose du vaccin Pfizer. Début juillet, le parquet avait classé sans suite la plainte de la famille du septuagénaire.

Quelques jours seulement après la mort de Maxime Beltra, à propos de laquelle une enquête est également en cours (même si la piste privilégiée est à l’heure actuelle celle d’une allergie alimentaire), ce nouveau décès suspect pousse à s’interroger sur la stratégie de vaccination massive qui est présentée comme unique porte de sortie à la crise sanitaire.

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter