International

« Génération tamagotchi » : des bébés virtuels contre la surpopulation ? Abonnés

Thèmes abordés

démographie

Dans un avenir relativement proche, les progrès du Métavers et de l’intelligence artificielle pourraient conduire de plus en plus de gens à se contenter d’enfants « numériques » pour éviter l’explosion démographique au nom de la lutte écologique.

« Génération tamagotchi » : des bébés virtuels contre la surpopulation ?
Le 2 juin 2022

Après les solutions délirantes à base de géo-ingénierie pour lutter contre le réchauffement climatique, voici qu’arrive une nouvelle idée encore plus effrayante pour combattre cette fois la « surpopulation » : les enfants virtuels ! En effet, comme le rapporte le journal anglais Telegraph, il est possible que ces bébés numériques hébergés dans le Métavers (un monde numérique immersif considéré comme l'avenir de l'internet et censé être particulièrement interactif) et ne nécessitant que des ressources minimales pour être élevés soient monnaie courante d’ici seulement une cinquantaine d’année. En effet, dans son livre paru cette semaine et intitulé AI by Design : A Plan For Living With Artificial Intelligence, Catriona Campbell, l'une des principales autorités britanniques en matière d'intelligence artificielle et de technologies émergentes, fait cette prédiction effrayante, digne d’une véritable dystopie. Cette dernière affirme ainsi que les préoccupations liées à la surpopulation inciteront la société à adopter les enfants numériques, surnommant cette transformation démographique la « Génération Tamagotchi ».

Pour ceux qui l’ignorent — ou qui sont trop jeunes pour avoir connu ce phénomène — rappelons que le tamagotchi est un animal de compagnie virtuel créé en 1996 au Japon par la société Bandaï. Le jeu consiste à simuler l'éducation d'un animal à l'aide d'une console miniature, de la taille d'une montre, dotée d'un programme informatique. Comme le précise Wikipedia dans sa page consacrée : « Le phénomène Tamagotchi est aussi important car il a engendré, dans le monde entier, des relations et attachements entre les utilisateurs du Tamagotchi et leurs animaux de compagnie virtuels. Ce phénomène représente la première manifestation d’un effet portant désormais son nom : le Tamagotchi Effect. Ce genre d’attachement à une machine/personne ou animal virtuel est de plus en plus présent en raison des avancées technologiques notamment en intelligence artificielle ».

25 ans plus tard, les avancées technologiques permettent désormais d’envisager d’aller encore plus loin qu’un...

Contenu réservé aux abonnés

52 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter