france

Contaminations, passe sanitaire, entreprises… Les mensonges en série de Bruno Le Maire Abonnés

Thèmes abordés

politiqueéconomiecontaminationsGabriel Attalpass sanitairepasse sanitairepass vaccinalpasse vaccinalBruno Le Maire

Après s'être vanté d'une augmentation plus ou moins artificielle du nombre d'entreprises en France, Bruno Le Maire fait désormais l'éloge immodérée du pass vaccinal, quitte à ressortir les éléments de langage les plus éculés (et surtout les plus faux).

Contaminations, passe sanitaire, entreprises… Les mensonges en série de Bruno Le Maire
Le 24 janvier 2022

« Le pass sanitaire a été efficace. » Invité ce lundi matin de France Info, le ministre de l’Économie n’en démord pas. Reprenant le rapport du Conseil d’analyse économique dont nous avions détaillé le manque criant d’objectivité, ce dernier persiste à affirmer que le dispositif « a protégé l’économie, a évité des fermetures d’entreprise, a protégé des emplois. » Un effet tellement bénéfique que Jean Castex a été contraint d’annoncer des nouvelles aides aux restaurateurs mardi dernier — à savoir la prise en charge 20% du salaire des employés des entreprises qui perdent au moins 30% de leur chiffre d’affaires ainsi que l'exonération totale des charges patronales.

Mais qu’à cela ne tienne : si le pass sanitaire a été efficace, alors le pass vaccinal devrait être miraculeux ? C’est en effet ce qu’a affirmé le ministre, interrogé sur la responsabilité des responsables d’établissements en cas d’usage de faux pass par l’un de leur client : « Je pense que le pass vaccinal sera d’autant plus efficace. Et ça protège les restaurateurs, les hôteliers, tout ceux qui accueillent du public, parce que ça évite les contaminations et ça permet de rester ouvert. » Sans que le journaliste ne le contredise, le ministre de l’Économie poursuit sans sourciller : « si vous avez un client qui résiste, qui n’est pas d’accord ou qu’on sent qu’il y a un doute sur son identité, l’intérêt du restaurateur c’est de vérifier son identité, tout simplement pour s’assurer que le virus ne circule pas, qu’il ne va pas contaminer ses salariés, son établissement. » Une manière pour le moins malsaine de transformer les restaurateurs en agents de police en leur faisant que c'est dans leur intérêt...

Dommage que Bruno Le Maire ne se soit pas mis à la page. Car depuis qu’il est maintenant indiscutable que la vaccination (et donc le pass sanitaire)...

Contenu réservé aux abonnés

46 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter