International

Vaccins : les grands labos s’en mettent plein les poches Abonnés

Thèmes abordés

laboratoiresvaccinPfizeréconomieCapitalisme

L’ONG Oxfam a publié ce jeudi 29 juillet un rapport indiquant que les grands groupes pharmaceutiques abusaient de leur position de monopole afin d’augmenter artificiellement les prix de leurs vaccins et engranger ainsi toujours plus de bénéfices. Et les chiffres de vente réalisés par Pfizer, grand gagnant de la période, le confirment.

Vaccins : les grands labos s’en mettent plein les poches
Le 29 juillet 2021

Selon le rapport publié par l’ONG britannique Oxfam, les deux principaux laboratoires producteurs de vaccin, Pfizer/BioNTech et Moderna, auraient facturé aux gouvernements « jusqu’à 41 milliards de dollars de plus que le coût de production estimé des vaccins anti-Covid ». Pour avancer ce chiffre important, Oxfam s’est appuyé sur une étude du think-tank Public Citizen (qui est également un groupe de défense des consommateurs) et d’un laboratoire spécialiste d’ingénierie des systèmes de l’Imperial college de Londres, estimant ainsi que le coût de production d’un vaccin est d’environ 1,18 dollar pour Pfizer et de 2,85 dollars pour Moderna, quand ces derniers sont respectivement revendus… entre 16,25 et 19,5 dollars pour le premier, et entre 19,20 et 24 dollars pour le second ! Certes, avec tous les frais cumulés (matières premières, recherche et développement, essais cliniques, conditionnement, brevets, frais juridiques…) le « prix coûtant » d’un vaccin est plus élevé et s’estime aux alentours de 6 dollars, ce qui reste encore loin des prix auxquels les achètent les pays riches.

Et c’est notamment ce qui permet aux laboratoires de réaliser d’importants profits, comme le démontre les résultats affichés par Pfizer qui vient de relever ses prévisions de vente sur fond de campagne de vaccination massive dans de nombreux pays, ce qui a permis au groupe de signer de nombreux contrats portant sur 2,1 milliards de doses au total. L’entreprise prévoit désormais d’écouler cette année pour 33,5 millards de dollars de vaccins. En mai dernier, cette prévision était de 26 milliards, quand elle n’était « que » de 15 milliards de dollars en février. Et les ventes pourraient encore augmenter sur fond de « variant delta », car Pfizer préconise bien évidemment une troisième dose pour y faire face. Ce qui semble satisfaire son PDG, Albert Bourla, qui a indiqué par voie de...

Contenu réservé aux abonnés

50 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter