International

« Starvation genocide » : en Chine, le confinement affame les populations Abonnés

Thèmes abordés

confinementcovid-19Chine

Dans un quasi-silence médiatique, des millions de Chinois sont encore confinés au nom de la stratégie « zéro-covid ». Parmi eux, de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer des privations de nourriture et de soins, tout en faisant face à une censure féroce de la part du régime.

« Starvation genocide » : en Chine, le confinement affame les populations
Le 13 septembre 2022

Alors que le monde entier semble avoir tourné la page des restrictions liées au Covid — à l’exceptions de quelques destinations encore fermées aux non-vaccinées, comme le Québec où la chanteuse Zaz a expliqué ne pas pouvoir se rendre en concert — la Chine, elle, continue sa stratégie délétère et dictatoriale du « zéro-covid ». Dans le silence de la plupart grands médias occidentaux, plusieurs millions de Chinois sont en effets confrontés à de terribles privations de liberté assorties de traitement dégradants. Sur les réseaux sociaux, les images et les témoignages sont éloquents. La préfecture autonome « kazakhe d’Ili », dans la province du Xinjiang (nord-ouest de la Chine) a ainsi été fermée pendant plusieurs semaines, poussant les habitants désespérés à lancer des appels à l'aide sur les médias sociaux, comme l’a relevé l’antenne en chinois de la radio publique allemande Deutsche Welle. L'un des messages montre notamment la vidéo d'un homme Ouïgour expliquant que ses trois enfants n'ont pas mangé depuis trois jours et un document partagé en ligne contenant plus de 300 demandes urgentes de nourriture, de médicaments et de serviettes hygiéniques a également été largement diffusé avant d’être supprimé par la censure du régime communiste chinois.

En parallèle, le hashtag #StarvationGenocide (génocide par la faim) est apparu sur Twitter mais a lui aussi été immédiatement censuré, le régime surveillant très attentivement les commentaires liés à l’absence de nourriture. Dans un témoignage relayé par le New York Times, un habitant indique ainsi recevoir de la nourriture tous les cinq jours, mais pas de légumes ni de viande. « Nous nous nourrissons essentiellement du pain et des nouilles instantanées » affirme-t-il. De son côté, la chaîne anglaise BBC relaye un témoignage affirmant : « Cela fait 15 jours que, nous n'avons plus de farine, de riz, et d'œufs. Et depuis quelques jours, nous manquons de lait pour...

Contenu disponible gratuitement

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter