international

Sommet USA-Russie : Macron s’est encore vanté trop vite Abonnés

L’Élysée a annoncé triomphalement, à grand renfort d’une communication abondamment relayée par les médias, que le président Emmanuel Macron avait réussi à convaincre Joe Biden et Vladimir Poutine d’organiser un sommet sur la crise en Ukraine. Ce que le Kremlin a très vite nuancé.

Sommet USA-Russie : Macron s’est encore vanté trop vite
Le 21 février 2022

Emmanuel Macron a-t-il une nouvelle fois fanfaronné trop rapidement ? Après une mise en scène incroyable concernant les échanges téléphoniques du 20 février entre Macron et Poutine puis Macron et Biden, l’Élysée s’est fendue d’un communiqué vantant les exploits du président : « Le Président de la République s’est entretenu avec le Président des États-Unis d’Amérique, M. Joe BIDEN, ainsi qu’avec le Président de la Fédération de Russie, M. Vladimir POUTINE. Il a proposé qu’un sommet puisse se tenir entre le Président BIDEN et le Président POUTINE, puis avec toutes les parties prenantes, sur la sécurité et la stabilité stratégique en Europe. Les Présidents BIDEN et POUTINE ont chacun accepté le principe d’un tel sommet. Il ne pourra se tenir que si la Russie n’envahit pas l’Ukraine. Le Président de la République s’emploiera à préparer avec toutes les parties prenantes le contenu de ces discussions. » Bien entendu, les médias se sont empressés de relayer l’information comme si la seule voix d’Emmanuel Macron suffisait pour calmer les tensions. Et bien que ce dernier ne soit pas encore officiellement candidat, difficile de ne pas voir ici des manœuvres politiques pour tenter de faire de ces tentatives d’actions diplomatique des arguments de campagne, quitte à enjoliver une fois de plus la réalité.

Et en effet, on s’est rendu compte à peine quelques heures plus tard d’une certaine exagération de l’influence de Macron lorsque le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a confirmé qu'une discussion avait bien eu lieu entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine… mais sans pour autant confirmer la tenue de ce sommet. Le porte-parole russe a ainsi déclaré que « les présidents ont continué à discuter de la situation autour de l’Ukraine » et ont souligné la nécessité de « continuer le dialogue au niveau des ministres », tout en précisant que « parler de...

Contenu réservé aux abonnés

12 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter