International

Shanghai : la dictature sanitaire à ciel ouvert Abonnés

Thèmes abordés

Chinedictature

Confinement délirant, camps d’enfermement, animaux abattus, répression… Depuis près de deux semaines, la plus grande ville chinoise est sous le joug d’une politique sanitaire dictatoriale sans précédent.

Shanghai : la dictature sanitaire à ciel ouvert
Le 13 avril 2022

La censure, la répression et le conditionnement psychologique imposés par le Parti communiste chinois ne suffisent plus pour faire taire la contestation du confinement totalitaire mis en place à Shanghai. Depuis quelques jours, des centaines de témoignages et de vidéos authentifiés circulent sur internet pour illustrer l’enfer vécu par les habitants de la plus grande ville chinoise enfermés chez eux en raison de la politique « zéro covid » délirante de leur gouvernement.

« Contrôlez le désir de liberté de votre âme »

Cela fait désormais 12 jours que ces derniers sont enfermés chez eux. Dans les rues, des « brigades sanitaires » quadrillent le terrain en blouse blanche intégrale et scellent les résidences des citoyens, les empêchant même de sortir pour acheter à manger. Les appels à l’aide de personnes n’ayant plus de quoi vivre se multipliant, le gouvernement a mis en place une communication montrant les brigades d’hommes en blanc distribuer des colis de nourriture. Apparement insuffisant pour les 28 millions d’habitants de la ville. Une vidéo devenue virale montre des milliers d’individus hurlant à leur fenêtre leur désespoir dans la nuit. En guise de réponse, les autorités font slalomer un drone entre les immeubles martelant le message suivant : « Veuillez respecter les restrictions de Covid. Contrôlez le désir de liberté de votre âme. N'ouvre pas la fenêtre et ne chante pas. »

Dans la rue, pas de quartier. Les animaux, chiens et chats compris, sont tout simplement exécutés, alors qu’au bout de deux ans, rien n’a prouvé qu’ils pouvaient être vecteurs du virus. Pour les hommes, nous n’en sommes pas encore là mais les « récalcitrants » sont arrêtés, parfois violemment frappés. Et au cas où certains seraient tentés par l’idée d’organiser une rébellion de grande ampleur, la présence massive de l’armée et des blindés dans la rue est là pour les en dissuader.

Mais...

Contenu disponible gratuitement

55 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter