International

Roskomnadzor : comment Poutine utilise le numérique au service de la répression. Abonnés

Thèmes abordés

censurenumériquePoutineUkraineRussieGuerre

Des dizaines de milliers de fichiers provenant du Roskomnadzor, le régulateur russe de l’internet, ont été analysés par le New York Times et démontrent comment, en quelques années, le contrôle du numérique est devenu une arme très puissante au service du régime de Vladimir Poutine.

Roskomnadzor : comment Poutine utilise le numérique au service de la répression.
Le 23 septembre 2022

Depuis l’annonce de la mobilisation partielle de la population par Poutine et les nombreux départs de russes vers l’Arménie ou la Turquie pour tenter d’échapper à la guerre, une partie de la population commence à prendre conscience que celle-ci est bien réelle. Malheureusement, si certains tentent de manifester leur désapprobation face à la fuite en avant du président de la Fédération de Russie, celui-ci est à la tête d’un régime aussi répressif que verrouillé, qui ne laisse que peu de place à l’opposition et la liberté d’expression. Et parmi les outils dont le pouvoir dispose pour assurer sa toute-puissance, il y a évidemment le contrôle du numérique grâce à la très puissante agence russe de surveillance des communication, le Roskomnadzor.

La création de cette agence remonte à 2008, sous la forme d'une entité de quelques dizaines d'employés chargés de réglementer les signaux radio, les télécommunications et la distribution postale. Son rôle s’est ensuite élargi à mesure que le Kremlin s'inquiétait de l’absence de contrôle d’Internet, moins soumis à l'État que la télévision et la radio, entraînant une augmentation de l'activité des médias indépendants et d’opposition. Après que les médias sociaux ont contribué à faciliter les manifestations de masse pendant le printemps arabe de 2010 et à Moscou à partir de 2011, les autorités russes ont demandé au Roskomnadzor d'exercer un contrôle accru. Depuis, Vladimir Poutine en a fait un levier essentiel pour renforcer son emprise sur le pouvoir et transformer la Russie en un État de plus en plus autoritaire, plaçant la Russie au premier rang des nations qui, comme la Chine ou l’Iran, utilisent la technologie comme outil de répression. Ainsi, ce régulateur de l'internet fait partie d'un vaste appareil technologique que Poutine a mis en place au fil des ans, comprenant un système d'espionnage national qui intercepte les...

Contenu disponible gratuitement

77 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter