international

Restaurants : 1er février à risques en France, tables ouvertes en Italie et en Espagne Abonnés

Thèmes abordés

restaurants

Ce lundi 1er février est le jour de l’appel de Stéphane Turillon, restaurateur du Doubs, qui souhaite lancer un grand mouvement d’ouverture des restaurants afin de protester contre les restrictions sanitaires. Bénéficiant d’une forte côte de popularité et abondamment relayé sur les réseaux sociaux, cet appel sera-t-il massivement suivi ? Pas certain, selon de nombreux professionnels et représentants d’organisation. Même si beaucoup dénoncent néanmoins l’injustice de ces contraintes qui s’éternisent, au regard notamment des situations espagnoles et italiennes.

Restaurants : 1er février à risques en France, tables ouvertes en Italie et en Espagne
Le 1er février 2021

Le lundi 4 janvier dernier, Stéphane Turillon, propriétaire d’un restaurant à Cusance (Doubs) appelait à un mouvement d’ouverture massive des restaurants pour dénoncer l’impact des restriction sanitaires sur ces établissement, désormais fermés depuis la fin du mois d’octobre après avoir déjà subi de longues semaines de fermeture en raison du confinement du printemps dernier. Désormais, après un mois de janvier particulièrement compliqué qui aura vu l’instauration d’un couvre-feu national à 18h, puis le risque d’un troisième confinement — repoussé de justesse après le grand mouvement #JeNeMeConfineraiPas du docteur Fabien Quedeville — la date fatidique du 1er février est enfin arrivée, avec son lot d’incertitudes.

Soutien sur les réseaux sociaux

Au fil des multiples interventions médiatiques de Stéphane Turillon, la volonté affichée de faire du 1er février une grande journée de protestation a pris une certaine ampleur, notamment sur les réseaux sociaux. Ainsi, le groupe Facebook Mon restaurant ouvre le 1er février compte plus 25 000 membres et le groupe Les restaurateurs ouverts le 1er février en dénombre plus de 5 000. Parmi les messages échangés, un grand nombre de clients souhaitant s’informer sur les restaurants ouverts dans leur secteur géographique, ainsi que des encouragements pour cette démarche et un rejet massif des restrictions générales imposées à la population. On note également sur Twitter de nombreux appels à voir les restaurants ouverts ce lundi, au travers de l’utilisation des mots-clés autour de cette thématique. Un soutien virtuel vérifiable dans la réalité et qui indique une véritable attente de la part des consommateurs : ainsi, les restaurants qui ont rendu leur ouverture publique ont presque immédiatement affiché complet et se même sont vus contraints de refuser des réservations.

Les professionnels réticents

Néanmoins, de nombreux professionnels du secteur ont fait part de leurs réserves quant à cette action. Et on peut le comprendre,...

Contenu disponible gratuitement

55 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter