France

Remaniement : la Macronie recycle ses lieutenants Abonnés

Thèmes abordés

gouvernementpolitiqueMacronmacronieEmmanuel Macron

François Braun à la Santé, Olivier Véran porte-parole, Marlène Schiappa de retour... La nouvelle composition du gouvernement annoncée ce lundi par l'exécutif montre l'intention d'Emmanuel Macron de protéger sa garde rapprochée, tout en illustrant une certaine incapacité à s'ouvrir à de nouvelles personnalités.

Remaniement : la Macronie recycle ses lieutenants
Le 4 juillet 2022

Après un début de mandat chaotique, Emmanuel Macron espère bien pouvoir compter sur ce remaniement pour enfin lancer ce second quinquennat et faire oublier sa déconfiture aux élections législatives. Ce lundi, Matignon a dévoilé la nouvelle composition du gouvernement qui reste dirigé par Élisabeth Borne. Une équipe particulièrement fournie puisqu’elle est constituée de 41 personnes dont pas moins de 16 ministres.

Comme certains bruits de couloir l’avaient laissé envisager, Damien Abad, accusé de viol, a été éjecté, contrairement à la secrétaire d’État Chrysoula Zacharopoulou, également visée par une enquête après deux plaintes pour viol dans le cadre de sa profession de gynécologue. Les Français vont également avoir la surprise — heureuse ou non — de revoir d’anciennes têtes. À commencer par Marlène Schiappa, qui, après quelques mois d’absence, revient au poste de chargée de l'économie sociale et solidaire et de la vie associative rattachée à Matignon. D’autre part, l’ex-ministre de la Santé Olivier Véran, qui, après s’être « roulé par terre pour obtenir quelque chose », d’après les confidences d’un conseiller auprès du Parisien, n’a eu que le poste de ministre délégué chargé des relations avec le Parlement comme os à ronger. Mais mettre un ancien socialiste à cette fonction, dans un Parlement dans lequel la majorité toute relative devra séduire Les Républicains, n’était pas le choix le plus judicieux. C’est désormais Franck Riester qui occupe ce poste. Olivier Véran ne repart pas les mains vides puisqu’il succède à Olivia Grégoire au poste de porte-parole du gouvernement… chargé du Renouveau démocratique ! Cette dernière, quant à elle, devient ministre déléguée à Bercy, en charge notamment du Commerce, du Tourisme, de l’Artisanat et des PME.

Autre départ détonnant : celui de la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon, qui n’aura décidément pas fait long feu après avoir perdu aux élections législatives. Celle-ci...

Contenu réservé aux abonnés

47 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter