France

Rejet du masque à l’extérieur : la contestation monte sur Twitter Abonnés

Thèmes abordés

réseaux sociaux

Nouvelle protestation sur Twitter : le hashtag #ArretMasqueExterieur s’est placé en seulement en quelques heures en top des tendances les plus partagées mardi soir, illustrant bien le ras-le-bol de nombreux français face aux mesures coercitives. Bas les masques est allé interroger en exclusivité l’initiatrice de ce mot d’ordre.

Rejet du masque à l’extérieur : la contestation monte sur Twitter
Le 3 février 2021

Eliane Carrier est retraitée et fêtera ses 70 ans ce mois-ci. Active, elle aime le sport, la marche et la natation. Attentive à son alimentation, elle cherche à conserver la forme au maximum. Et précise que ce n’est certainement pas un masque qui va détruire ses efforts.



« J’ai un rejet total de ce masque que je refuse totalement, pour moi et pour les autres. Aussi bien les enfants que les adultes. Nous avons besoin de respirer l’air extérieur pour booster nos défenses immunitaires. Je suis mère et grand-mère, il faut que ce masque soit non plus obligatoire mais facultatif, pour que nous enfants et petits enfants vivent la liberté de respirer ».

Une position immédiatement suivie et relayée par des milliers d’internautes, comme en témoigne la rapidité avec laquelle ce mot d’ordre s’est hissé dans le top des mots-clés les plus utilisés sur le réseau social dans la nuit de mardi à mercredi.



Le port du masque à l’extérieur est d’ailleurs loin de faire l’unanimité au sein de la communauté médical. De nombreux experts comme le professeur Toussaint ou le professeur Raoult se montrent dubitatifs quant à cette mesure qu’ils estiment sans fondement scientifique. Position également partagée par le docteur Martin Blachier, qui jugeait en août dernier, au moment de la généralisation du port du masque à l’extérieur, qu’il s’agissait d’un « principe de précaution inutile ».

Après le hashtag #JeNeMeConfineraiPas du docteur Quedeville, la tendance #ArretMasqueExterieur d’Eliane Carrier aura-t-elle un impact suffisant pour être entendu en haut lieu ? À en croire les nombreux messages de soutien qui affluent, beaucoup semblent l’espérer.

Contenu disponible gratuitement

3 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter