analyses

Refus d’obtempérer : la police tue ? Abonnés

Thèmes abordés

police

TRIBUNE. Samedi 4 juin, des policiers ont ouvert le feu sur un véhicule à Paris après un refus d'obtempérer, entraînant le décès d'une passagère de la voiture. Raison suffisante pour affirmer que la Police "tue", comme le fait Jean-Luc Mélenchon ? Analyse de la situation par Alexandre Langlois, policier, secrétaire général du syndicat Vigi, auteur de L'ennemi de l'Intérieur. Dérives et dysfonctionnements de la Police nationale et Essayez la démocratie. Au bal masqué de la macronie(éd. Talma).

Refus d’obtempérer : la police tue ?
Le 8 juin 2022

Une fois de plus les démagogues de tout poil débarquent pour instrumentaliser l’action des policiers.

Ils viennent tous polémiquer sur les petites phrases assassines qu’ils lancent sur les réseaux sociaux et dans les médias, comme « la police tue ».

Toutes ces personnes cherchant à faire le buzz oublient de se poser les bonnes questions ou évitent de se les poser.

Est-ce ce que la police tue ?

Oui elle peut tuer, pour sauver des vies. D’ailleurs les policiers n’ont jamais été autant applaudis que suite à leur action pour mettre fin au massacre du Bataclan. Et ce jour-là, ils ont fait usage de leurs armes pour tuer.

Cependant l’Inspection Général de la Police Nationale, la fameuse IGPN, alimente elle-même les discours extrémistes en comptant de la même façon « tué par la police », la mort d’un terroriste, comme les tueurs du sinistre 13 novembre, que les décès de Monsieur Cédric Chouviat ou de Madame Zineb Redouane.

Oui, il y a aussi des policiers qui commettent des fautes professionnelles, mais aujourd’hui, nous avons un ministre de l’Intérieur reconduit dans ses fonctions, qui s’étouffe quand il entend parler de violences policières, insultant et humiliant encore un peu plus les familles de victimes innocentes, au lieu de présenter à minima des excuses, comme le fit un ministre de l’Intérieur d’une autre envergure, Charles Pasqua, lors de la mort tragique de Malik Oussekine. A l’inverse, ce même Gérald Darmanin lutte fermement contre les criminels… mais uniquement à coup de communication sur les réseaux sociaux. Dormez tranquille braves gens, mais à vos risques et périls. Curieuse conception du droit à la sécurité de chacun, pourtant droit fondamental permettant l’épanouissement de nos libertés collectives et individuelles.

Est-ce qu’un policier peut faire usage de son arme pour un refus d’obtempérer ? Non.

Est-ce qu’un policier...

Contenu disponible gratuitement

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter