International

Quarantaine forcée dans un Ikea : Shanghai en plein film d'horreur Abonnés

Thèmes abordés

covid-19Chinedictature

À Shangai, ville devenue symbolique de la psychose sanitaire du régime chinois, des vidéos publiées sur les réseaux sociaux ont montré les clients d’un magasin Ikea fuir pour éviter une quarantaine forcée en raison de la présence d’un « cas contact » dans les lieux. Une méthode devenue courante en Chine, que la population semble de moins en moins supporter.

Quarantaine forcée dans un Ikea : Shanghai en plein film d'horreur
Le 16 août 2022

Des scènes de chaos se sont déroulées dans un magasin Ikea de Shangai, en Chine, au moment où les autorités sanitaires ont essayé de mettre en quarantaine de force les clients sur place, samedi, en verrouillant purement et simplement le magasin aussitôt après avoir appris la présence d’un individu « cas contact » d’une personne positive au Covid-19. En dépit d’une obéissance incroyable des Chinois à toutes les injonctions délirantes d’un régime devenu une véritable dictature, l’annonce de la fermeture instantanée des portes a tout de même fait fuir la population, certains n’hésitant pas à pousser les vigiles afin de sortir du bâtiment avant que les portes ne soient totalement verrouillées. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, une annonce peut être entendue à l'intérieur de l'Ikea disant que les responsables ont demandé au centre commercial de fermer immédiatement et d'empêcher les gens d'entrer ou de sortir. Lorsque des agents de sécurité et des agents de santé en équipement de protection individuelle ont tenté de fermer une porte pour empêcher les gens de sortir, on voit en effet des dizaines de personnes crier et pousser jusqu'à pouvoir partir. Ceux qui n'ont pas réussi à s’échapper ont été enfermés à l'intérieur du magasin de 20 heures jusqu'à plus de minuit, avant d’être transférés dans des hôtels de quarantaine. Dimanche, le directeur adjoint de la commission de la santé de Shangai a annoncé que toutes les personnes se trouvant à Ikea devra respecter deux jours de quarantaines, puis faire cinq jours surveillance sanitaire. En réponse aux directives de prévention de l'épidémie, le magasin Ikea a été temporairement fermé les 14 et 15 août et a rouvert ce mardi, a indiqué la société dans un communiqué. Une mesure totalement disproportionnée et confinant à la véritable psychose, les autorités sanitaires ayant déclaré avoir imposé ces « mesures...

Contenu réservé aux abonnés

51 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter