analyses

[PÉTITION] Non à la ségrégation sanitaire ! Abonnés

Thèmes abordés

pétitionMacronpass sanitaire

PÉTITION. Le discours du président de la République, ce lundi 12 juillet, a marqué un tournant dans notre modèle de société. Avec l'instauration d'un pass sanitaire obligatoire, l'exécutif ouvre la porte à une France à deux vitesses, où les non-vaccinés se voient privés de droits élémentaires. Contre cet état de fait qui se profile, Bas les Masques a décidé d'agir.

SIGNEZ LA PÉTITION EN CLIQUANT ICI

[PÉTITION] Non à la ségrégation sanitaire !
Le 15 juillet 2021

Le discours du président de la République lundi 12 juillet a marqué un tournant dans notre modèle de société.

En imposant le pass sanitaire pour accéder à des activités du quotidien, reniant ses engagements pris il y a seulement trois mois, Emmanuel Macron fait plus que de décréter indirectement la vaccination obligatoire : il remet en cause nos fondements démocratiques basés sur les principes de liberté, d’égalité et de non-discrimination entre les citoyens.

Mettant en place le « droit d’accès qui différencie les Français » qu’il prétendait pourtant refuser, le président de la République acte ainsi une ségrégation qui privera des millions de nos concitoyens d’effectuer des activités anodines comme aller manger au restaurant, profiter d’une séance de cinéma ou se rendre dans un centre commercial.

Dans son avant-projet de loi, le gouvernement précise que les contrevenants à ces nouvelles règles « s'exposent à une condamnation à six mois d'emprisonnement et à 10.000 euros d’amende ». Ces sanctions totalement disproportionnées illustrent à merveille la dérive de l’exécutif qui ne compte plus que sur la répression permanente pour compenser son manque de légitimité.

Comble de la perversion, ces contrôles seront réalisés par des forces de l’ordre qui, contrairement aux employés du secteur culturel, de la restauration, des soignants ou encore des pompiers, seront dispensés de la vaccination obligatoire.

Par ailleurs, le contrôle obligatoire du pass sanitaire dans les établissements commerciaux oblige chaque professionnel à se transformer en surveillant de l’autre. Et dans cette perspective, tout le monde devient le contrôleur de chacun mais le contrôlé, même vacciné, doit aussi renoncer à une vie fluide et respectueuse des libertés.

Il est encore temps de s’opposer à la mise en place de ces mesures qui constitueraient un dramatique tournant autoritaire, transformant notre pays en un régime autocratique où une poignée d’individus décide seule de faire des « non-vaccinés » des...

Contenu disponible gratuitement

36 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter