France

Pétition au Sénat : La loi doit garantir l’intérêt supérieur des enfants, même en état d’urgence ! Abonnés

Thèmes abordés

communiqué

COMMUNIQUÉ. Pour porter la question des enfants, qui subissent les restrictions sanitaires de plein fouet, à l'oreille des décideurs publics, le collectif Enfance & Libertés a décidé de lancer une pétition au Sénat. Bas les Masques a choisi de se faire le relais de cette initiative, que nous jugeons importante.

Pétition au Sénat : La loi doit garantir l’intérêt supérieur des enfants, même en état d’urgence !
Le 14 mai 2021

Depuis que la France a instauré un état d'urgence sanitaire, les enfants subissent des mesures successives dont les fondements et la pertinence restent inconnus. Or, celles-ci contreviennent à leurs droits fondamentaux : droit à la santé, droit d'être protégé, respect de l'autorité parentale, droit à l'éducation, etc.

Ces décisions ne sont ni motivées ni étayées d’éléments qui les justifient. Un tel processus met les enfants en situation de profonde fragilité. Enfance & Libertés constate une carence législative grave qui exposent particulièrement les enfants en situation d'état d'urgence.

Aussi, Enfance & Libertés s’unit à KOKEO (ONG internationale de développement économique solidaire) pour adresser une pétition au Senat. En rassemblant 100 000 signataires, un texte législatif pourra être proposé, afin que la loi évolue et protège ainsi pleinement les enfants dans tout état d’urgence, actuel ou à venir.

Enfance & Libertés portera également cette cause auprès du parlement européen, afin que cette carence puisse être considérée au niveau des instances internationales.

Portail de la pétition : http://petitionsenat.enfance-libertes.fr

Informations KOKEO : https://www.facebook.com/sayna.keo/posts/10158683829993381

« Enfance & Libertés » est un mouvement issu du rassemblement des collectifs de parents situés dans toute la France, autour d’établissements et de communautés éducatives. Cette union est animée par des représentants des régions et de différents courants dans le but principal de protéger les enfants, en abrogeant l’obligation du port du masque, en leur permettant de retrouver une scolarité adaptée aux âges qui les concernent, qu’ils soient en école, au collège ou au lycée, et en redonnant la liberté aux parents de les prémunir des risques encourus.

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter