France

Pass sanitaire : la CNIL doute, le gouvernement s’entête Abonnés

La CNIL vient de rendre un avis par lequel elle s’interroge sur l’efficacité concrète du pass sanitaire dans la lutte contre l’épidémie. Ce qui ne semble pas ébranler le gouvernement dans ses certitudes.

Pass sanitaire : la CNIL doute, le gouvernement s’entête
Le 1er décembre 2021

La CNIL (Commission nationale informatique et libertés) commence-t-elle enfin à poser les bonnes questions ? C’est ce que semble laisser entendre son nouvel avis publié le 30 novembre sur les moyens de lutte contre le Covid-19. Par l’intermédiaire de ce texte adressé au Parlement, la CNIL appelle le gouvernement à fournir des garanties sur l'efficacité concrète du pass sanitaire. Elle relève notamment le manque de données communiquées par le gouvernement et « insiste sur la nécessité que les éléments qui permettent d'apprécier l'efficacité des traitements susmentionnés lui soient rapidement transmis, afin de continuer l'exercice de sa mission». La CNIL regrette également que « malgré plusieurs demandes », une telle évaluation ne lui ait toujours pas été transmise. Plus intéressant encore, elle indique que « l'utilisation des dispositifs précités reste conditionnée à des garanties relatives à leur efficacité ».

Une question pertinente au vu d’une reprise épidémique qui ne semble pas dépendre de l’utilisation de ce moyen de contrôle, qui a bien évidemment entraîné une réponse tout en mauvaise foi du gouvernement. Gabriel Attal a ainsi affirmé que l'exécutif avait des « preuves concrètes » de l’efficacité du pass sanitaire, arguant d’une « très forte augmentation de la couverture vaccinale » suite à sa mise en place. Le porte-parole du gouvernement a également évoqué un « certain nombre d'études récemment remises », citant à ce titre « la dernière étude Comcor, qui a montré que sur la durée d'observation, on observait une réduction des contaminations, en tout cas pas de sur-risques, dans les lieux soumis au passe sanitaire ».

Le seul problème, c’est que l’efficacité du pass sanitaire semble être appréciée au doigt mouillé, car elle n’a pas fait, pour le moment, l’objet d’une quelconque analyse chiffrée. Ce dont le gouvernement s’enorgueillit en revanche, c’est d’avoir poussé à la vaccination massive...

Contenu réservé aux abonnés

35 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter