International

Omicron : le Danemark annonce la fin prochaine de l’épidémie Abonnés

Thèmes abordés

épidémiecovid-19Danemarkomicron

Les autorités sanitaires danoises ont tenu une conférence de presse consacrée au Covid-19 et ont fait part de leur optimisme quant à un rapide retour à une vie normale, en raison de la faible dangerosité du variant Omicron.

Omicron : le Danemark annonce la fin prochaine de l’épidémie
Le 4 janvier 2022

Ce lundi 3 janvier, l’épidémiologiste en chef du Danemark Tyra Grove Krause a déclaré que le risque d’hospitalisation liée au variant omicron était deux fois inférieur à celui du variant Delta selon une étude du State Serum Institute. Ce qui, selon elle, donne aux autorités danoises l'espoir que la pandémie de Covid-19 au Danemark pourrait être terminée… dans deux mois ! Tyra Grove Krause a ainsi affirmé : « Je pense que nous aurons cela dans les deux prochains mois, puis j'espère que l'infection commencera à s'atténuer et que nous retrouverons notre vie normale. » Malgré les craintes initiales qu'Omicron ne prolonge la pandémie en raison de son niveau accru d'infection, cela pourrait en fait sonner le glas de la pandémie pour l’épidémiologiste. En effet, le nombre d'infections dans les pays avec omicron monte en flèche du fait de sa grande capacité infectieuse tout en étant moins dangereux que le variant delta, ce qui a pour conséquences que de nombreuses personnes seront infectées sans présenter de symptômes graves, ce qui «  fournira un bon niveau d'immunité à la population » a déclaré Tyra Grove Krause. Un constat qui rejoint celui déjà effectué en Afrique du Sud dès la découverte de ce variant.

Le Danemark a connu une augmentation du nombre de nouveaux cas ces dernières semaines et a enregistré dimanche dernier ses infections moyennes hebdomadaires les plus élevées, enregistrant une moyenne de 20 886 au cours de la semaine précédente, soit 3 592,74 par million de personnes. Ce qui représente l'un des taux les plus élevés d’Europe. En comparaison, le nombre moyen quotidien de nouveaux cas confirmés de Covid-19 sur sept jours au Royaume-Uni par million de personnes s'élève à 2 823,31 tandis qu'aux États-Unis, ce nombre est de 1 215,76. Ce qui est inférieur à celui de nombreux pays d'Europe. Néanmoins, Tyra Grove Krause...

Contenu réservé aux abonnés

22 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter