france

Les Français de plus en plus favorables au pass sanitaire ? Pas si simple… Abonnés

Thèmes abordés

Francestatistiquessondagespass sanitaire

Un récent sondage de l’institut Elabe montre un plébiscite grandissant des Français à l’égard du pass sanitaire, accompagné d'une désapprobation du mouvement populaire qui le conteste. Mais une lecture plus fine de ces résultats montre une réalité bien différente : celle d’une population gagnée par la peur et la résignation, plus que par une réelle adhésion au dispositif.

Les Français de plus en plus favorables au pass sanitaire ? Pas si simple…
Le 23 août 2021

« 64% des Français approuvent la mise en place du pass sanitaire dans les bars et restaurants » titrait la rédaction de BFM TV ce lundi 23 août, fière d’avoir eu l’exclusivité de ce sondage commandé à l’institut Elabe. La chaîne pouvait en être d’autant plus satisfaite que le résultat s’avère à première vue confirmer l’idée qu’elle semblait s’être faite du mouvement contre le pass sanitaire : à savoir une agitation anecdotique face à une majorité silencieuse responsable. Et cela malgré le caractère inédit d’une telle mobilisation en pleine période estivale. Mais à y regarder de plus près, les choses ne sont pas si simples.

On ne reviendra pas sur les innombrables limites de ces sondages (des prévisions électorales très souvent démenties ces dernières années, 1000 sondés censés représenter 66 millions de Français, une photographie de l’opinion qui change d’une annonce à l’autre…). L’important n’est pas tant de savoir quelle crédibilité accorder à ces sondages que de s’intéresser à la lecture faite de ces derniers. Ce qui en dit finalement beaucoup plus sur le paysage politico-médiatique et son influence sur la société.

Détaillons tout d’abord les chiffres qui font les gros titres des médias. D’après l’institut Elabe, 64% à 77% des Français seraient donc favorables au pass sanitaire, selon le type de lieu (77% pour les transports en commun longue distance 72% pour les lieux de culture et de loisir, 65% pour les hôpitaux et 64% pour les cafés, bars et restaurants). À noter que si cette tendance est en progression pour tous les lieux, ce n’est pas le cas des hôpitaux où l’approbation a perdu 5 points par rapport à mi-juillet, au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron. 

Ensuite, et comme on pouvait s’y attendre, ce sondage montre une société de plus en plus fracturée : « Ce sont les personnes les plus âgées...

Contenu réservé aux abonnés

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter