Analyses

Législatives : Ensemble et NUPES, une recomposition politique en trompe l’œil Abonnés

Thèmes abordés

élections

Après les résultats du premier tour des élections législatives, de nombreux commentateurs ont souligné une certaine performance de la NUPES face à un bloc macroniste en difficulté, tout en passant sous silence les résultats du Rassemblement national, seul parti à tirer réellement son épingle du jeu. Mais sans que cela ne se traduise par une réelle percée potentielle à l’Assemblée nationale dimanche prochain, en raison d’un mode de scrutin de plus en plus décrié.

Législatives : Ensemble et NUPES, une recomposition politique en trompe l’œil
Le 13 juin 2022

En dépit des éléments de langage insoumis qui tentent encore de le laisser croire, le slogan « Mélenchon Premier ministre » n’a désormais aucune chance de devenir une réalité. Si le leader de la NUPES a exhorté ses troupes à se mobiliser pour le second tour du 19 juin prochain afin de mettre en place son programme mixant communautarisme et promesses de « raser gratis », l’ex-sénateur socialiste avait davantage sa tête des mauvais jours que l’enthousiasme d’un gagnant. Et pour cause : alors que de nombreux commentateurs politiques tentent de présenter les scores du premier tour des législatives comme une « performance » de la NUPES, Jean-Luc Mélenchon — qui, contrairement à de nombreux journalistes, sait parfaitement lire des résultats électoraux — a bien compris qu’en dépit d’un incroyable battage médiatique et d’une communication assez réussie, rien n’a réellement changé par rapport aux législatives de 2017. Hormis bien sur la constitution d’un attelage improbable entre différentes nuances de gauche, dont les désaccords flagrants feront sans doute voler en éclat une NUPES conçue comme une machine électorale visant seulement à profiter d’un mode de scrutin particulièrement pervers qui fait la part belle aux manoeuvres d’appareil sans aboutir à une représentation démocratique équilibrée. Car en effet, il y a cinq ans, les résultats de différentes composantes de ce qui forment aujourd’hui la NUPES étaient tout simplement les mêmes ! Avec une France Insoumise à 11,03%, un PCF à 2,72%, un parti socialiste à 7,44% et des écologistes à 4,30%, le score cumulé de ces formations amène à 25,49%… contre 25,66% pour la NUPES cette année. Soit aucune progression constatée, si ce n’est encore la possibilité d’avoir des candidatures uniques dès le premier tour pour se maintenir au second tour dans un très grand nombre de circonscriptions (environ 480 sur 577).

Du côté de l’autre attelage, Ensemble !, qui représente le bloc...

Contenu disponible gratuitement

64 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter