international

Le Covid, révélateur de l’hypocrisie des élites Abonnés

La gestion autoritaire de la crise sanitaire révèle un « deux poids deux mesures » entre des élites dirigeantes qui s’affranchissent des règles drastiques qu’elles imposent à leurs populations, et ces dernières qui subissent en permanence les injonctions moralisatrices et les mesures coercitives.

Le Covid, révélateur de l’hypocrisie des élites
Le 10 décembre 2021

Les puissants peu inquiets par le Covid-19 ? Si le virus ne fait sans doute pas de distinction en fonction de l’appartenance socio-économique de ceux qu’il choisi d’infecter, on ne peut pas en dire autant des mesures prétendument « sanitaires » qui, elles, ne semblent pas toucher tout le monde de la même façon. Et ces derniers jours ont été particulièrement révélateurs de cette tendance qui confirme bien un « deux poids deux mesures » de plus en plus visible.

Ainsi, en Finlande, la première Ministre Sanna Marin a été repérée le week-end dernier en boîte de nuit alors que son ministre des Affaires étrangères avait été détecté positif au Covid quelques heures plus tôt. Ce qui faisait d’elle un « cas contact ». Alors que le chef de la sécurité du Gouvernement lui a envoyé deux SMS lui indiquant de s’isoler, celle-ci n’en a pas pris connaissance car elle a laissé son téléphone professionnel à son domicile avant d’aller en discothèque. Mais selon elle, son secrétaire d'Etat lui aurait affirmé que les directives relatives au coronavirus ne l'obligeaient pas à s'isoler, malgré le fait qu’elle ait été en contact avec une personne infectée… À ne plus rien y comprendre.

Toutefois, on pourra difficilement blâmer cette dirigeante de 36 ans, qui n’aspire — et c’est légitime — qu’à vivre à peu près normalement. Mais dans ce cas, il faut que chacun puisse le faire également : si la Finlande est loin d’être le pays le plus autoritaire dans la gestion de la crise sanitaire, il existe tout de même quelques restrictions comme la présentation du pass sanitaire dans les restaurants de certaines zones du pays, le port du masque recommandé dans certains lieux et même obligatoire par endroits, et la nécessité de présenter un schéma vaccinal complet pour se rendre sur le territoire Finlandais en provenance de zones « à risque ». Au...

Contenu réservé aux abonnés

69 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter