analyses

Fin du masque à l’extérieur : après un an, ils comprennent enfin ? Abonnés

Thèmes abordés

Véranmasque en extérieursalomon

Hier matin, Jérôme Salomon a indiqué que l’obligation de port du masque en extérieur pourrait être levée pour le 1er juillet, près d’un an après son entrée en vigueur. Des propos qui vont dans le sens de ce qu’a récemment laissé entendre Emmanuel Macron, mais aussitôt tempérés par le ministère de la Santé, qui semble décidément réticent à l’idée de laisser tomber cette mesure purement cosmétique.

Fin du masque à l’extérieur :  après un an, ils comprennent enfin ?
Le 15 juin 2021

Invité sur RTL ce lundi 14 juin, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a déclaré que « si les conditions le permettent », l’obligation de port du masque en extérieur pourrait être levée après la dernière étape du déconfinement qui doit se tenir le 30 juin. Mais dans la logique du principe de précaution caricatural qui anime nos dirigeants, Jérôme Salomon rappelle néanmoins que la fin de cette obligation doit bien entendu s’assortir du maintien des fameuses mesures barrières : « le lavage des mains, les distances, et faire attention dans les grands rassemblements ». Une déclaration qui n’est pas passé inaperçue, donc, et qui rappelle les propos tenus par Emmanuel Macron le 20 mai dernier, lorsque le président de la République avait indiqué que l’obligation du masque à l’extérieur pourrait potentiellement être levée à la fin du mois de juin.

Cependant, pour le ministère de la Santé, il ne faudrait surtout pas aller trop vite ! Sitôt après la déclaration de Jérôme Salomon, le ministère a réagi dans la foulée en précisant, selon l’AFP : « Aucune décision n’a encore été prise concernant le port du masque en extérieur, qui reste donc la règle ». Et le ministère d’ajouter que « les experts scientifiques seront amenés à se prononcer au cours du mois de juin sur une évolution de cette règle ».

Mais de quels « experts scientifiques » peut-il bien s’agir, pour devoir « se prononcer » sur une règle que la majorité des professionnels de santé considèrent désormais comme inutile, en France comme à l’étranger ? Du Conseil scientifique présidé par Jean-François Delfraissy, sans doute, qui affirmait la semaine dernière que le masque à l’extérieur devait « être porté au moins jusqu’au 30 juin »… pour ne pas donner l’impression de...

Contenu réservé aux abonnés

44 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter