france

Et Jean Castex se moque (encore) du monde ! Abonnés

Jean Castex et Olivier Véran se sont exprimés en conférence ce jeudi soir pour présenter un soi-disant « calendrier d’allègement des contraintes ». Pour, en réalité, brasser toujours plus d’air et même prolonger ce qui devait cesser au 24 janvier.

Et Jean Castex se moque (encore) du monde !
Le 20 janvier 2022

Enfin la délivrance ? Que nenni ! Annoncée comme la présentation d’un calendrier d’allègement des contraintes, la conférence de presse donnée par Jean Castex et Olivier Véran (qui visiblement va très bien) aura été en réalité une énième façon de monopoliser l’attention et le temps de cerveau des Français à propos d’une pandémie qui se termine chez bon nombre de nos voisins mais semble vouloir durer artificiellement chez nous.

Après un interminable préambule sur la « vigilance » face aux contaminations, tout en reconnaissant que le virus est moins dangereux mais « pas anodin » et un auto-satisfecit sur le nombre record de tests effectués ces dernières semaines — sans préciser le coût exorbitant de ces derniers pour les finances publiques, à hauteur de plus d’un milliard d’euros par mois — le Premier ministre s’est félicité de la « responsabilité collective » d’une grande partie de la population qui a accepté autant les injonctions que les injections. Saluant même le million de nos concitoyens qui ont franchi le cap de la première dose à l’annonce du pass vaccinal, se pliant ainsi à l’odieux chantage qui a commencé en juillet dernier ! Pass qui entrera en vigueur le 24 janvier, après la petite formalité de l’examen au Conseil constitutionnel, cela va sans dire.

Mais, fidèle à la ligne de mépris et de ségrégation imposée par Emmanuel Macron, le Premier ministre a rappelé que les contraintes devaient continuer à peser sur les « non-vaccinés ». Les bons citoyens, eux, auront le droit de recommencer à boire debout au bar ou de manger un sandwich dans le train à compter du 16 février et pourront retourner en discothèque. En attendant, dès le 2 février le masque ne sera plus obligatoire à l’extérieur (à supposer qu’il y ait encore des gens pour respecter cette règle absurde, ce qui est de moins en moins évident) et les...

Contenu disponible gratuitement

35 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter