International

En Chine, une possible apparition du coronavirus… dès mai 2019 ? Abonnés

Thèmes abordés

tests pcrcovid-19Chineorigines du virus

D’après une information du quotidien économique japonais Nikkei, la Chine aurait acheté un très grand nombre de tests PCR dès mai 2019, soit plusieurs mois avant que les premiers cas de coronavirus ne soit rapportés. Alors que les interrogations sur les origines du SARS-CoV-2 subsistent, ces éléments lancent maintenant le débat sur la véritable date de son apparition.

En Chine, une possible apparition du coronavirus… dès mai 2019 ?
Le 5 octobre 2021

Les origines du coronavirus n’ont pas fini de faire débat. Après les informations du Point concernant un document daté d’avril 2018 qui atteste que l’Institut de virologie de Wuhan et ses collaborateurs américains prévoyaient de créer un virus semblable au Sars-CoV-2, le quotidien japonais Nikkei nous apprend que la société de cybersécurité australienne Internet 2.0 vient de découvrir que la province Chinoise du Hubei a acheté des tests PCR en masse dès mai 2019, soit bien avant la « découverte » des premiers cas de Covid-19 à Wuhan.

Bien que les tests PCR (qui servent à détecter la présence d’une séquence génétique) aient d’autres fonctions que la recherche des cas positifs au Covid, la hausse inhabituelle des commandes indique probablement la prise de conscience, par les autorités locales, de l’apparition d’une nouvelle maladie commençant à se propager aux alentours de Wuhan, capitale du Hubei. En effet, le rapport de la société australienne (dont l’équipe d’analyse est composée d’anciens responsables d’agence de renseignements australiennes, américaines et anglaises) a indiqué que le Hubei a dépensé plus de 10 millions de dollars pour l’achat de tests PCR en 2019, soit le double de l’année précédente, en collectant les données d’un site internet regroupant les données des appels d’offre en Chine.

Plus troublant encore, le rapport indique que les commandes de tests ont doublé dans les universités, ont quintuplé au centre chinois de prévention et de contrôle des maladies, alors qu’elles ont diminué de plus de 10% dans les hôpitaux. Et les données mensuelles récoltées montrent que les commandes ont clairement augmenté au mois de mai, provenant principalement du centre de prévention et de contrôle des maladies, ainsi que de l’Armée chinoise. Les auteurs du rapport indiquent ainsi penser que « l’augmentation des dépenses en mai suggère qu’il s’agit de la date de début d’une nouvelle infection »...

Contenu réservé aux abonnés

43 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter