France

En 2021, les vaccins et les tests ont coûté plus que le Ségur de la santé Abonnés

Thèmes abordés

tests pcrOlivier Véranhopitalfinances publiquesvaccinssanté Ségur

Le ministre de la Santé a dévoilé les financements faramineux déployés contre le Covid-19. Une facture qui s’élève à 13 milliards d’euros en 2021, rien que pour les tests et les vaccins.

En 2021, les vaccins et les tests ont coûté plus que le Ségur de la santé
Le 29 janvier 2022

Le Covid-19 aura tout chamboulé, surtout les priorités financières. Ce mercredi, les ministres de tutelle de la Sécurité sociale, Olivier Véran à la Santé et Olivier Dussopt aux Comptes publics, ont confirmé devant les députés que le dispositif voté il y.a quelques mois pour 2021 et pour 2022 dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale, devra être augmenté. 

La folle campagne de dépistage mise en place à l'arrivée d'Omicron en décembre a provoqué un surcoût de 600 millions d'euros sur le budget tests de 2021, pour finalement atteindre 6,9 milliards au total (s’ajoutent aux 2,6 milliards de 2019). Or, pour 2022, la provision était établie à 1,6 milliard… un montant qui aurait déjà été dépensé sur le seul mois de janvier ! Ce qui montre au passage que ce n’est pas la fin de la gratuité des tests le 15 octobre dernier qui a changé la donne. À la note, s’ajoute les vaccins. Si le coût de l’achat des doses a été conforme à ce qui avait été prévu, celui de l’organisation de la campagne vaccinale et la rémunération des effecteurs  — dont le controversé cabinet Mc Kinsey, qui conseil le gouvernement à ce sujet — a bondi de 2 à 2,5 milliards d’euros.

Tout cela porte l’addition 2021 à 13,2 milliards d’euros, rien que pour les tests et les vaccins, soit 1,1 milliard de plus que prévu. Mais ce n’est pas tout. Car à ces dépenses, il faut ajouter les mesures de compensation aux hôpitaux hors « Ségur de la santé » (2,6 milliards), les actes déprogrammés, ou le soutien aux professionnels de santé libéraux ayant perdu une partie de leur activité (1,5 milliard). Et cela ne risque pas de s’arranger puisqu’Olivier Dussopt a déjà annoncé que la provision pour le Covid de 4,9 milliards d'euros pour 2022 « devra être abondée »....

Contenu réservé aux abonnés

27 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter