france

Emmanuel Macron confie sa communication à un ex-lobbyiste des médias Abonnés

Thèmes abordés

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a recruté comme nouveau « conseiller spécial en communication et en stratégie de l’Élysée » Frédéric Michel, un ancien proche de Dominique Strauss-Kahn qui fut notamment conseiller de Tony Blair et lobbyiste pour le groupe de médias du milliardaire Rupert Murdoch.

Emmanuel Macron confie sa communication à un ex-lobbyiste des médias
Le 8 septembre 2022

Vacant depuis plusieurs mois, le poste éminemment sensible de « conseiller spécial en communication et en stratégie de l’Élysée » vient d’être pourvu. Et pas n’importe comment, puisque le nouveau responsable de cette lourde charge est Frédéric Michel, expert en affaires publiques et en gestion de crise. Celui-ci aura donc la délicate mission de gérer les relations avec les médias d’un chef de l’État sans attaché de presse présidentiel et qui a souvent entretenu des relations distantes — voire tendues — avec les journalistes, ayant notamment déclaré un jour que les journalistes avaient du mal à s'adapter à ses pensées « complexes ». Frédéric Michel, ancien conseiller de Tony Blair, aura en outre pour mission de défendre la vision du président dans un contexte de mécontentement croissant lié à la situation économique. Objectif : communiquer le plan « à court, moyen et long terme » d’Emmanuel Macron ainsi que « l'aider à tenir ses engagements de campagne (...) à un moment où les défis sont considérables, du changement climatique aux bouleversements géopolitiques mondiaux, en passant par l'inflammabilité sociale française ».

Il faut dire que le contexte est tendu en cette période de crise énergétique et que la menace d’un retour des protestations de type Gilets Jaunes est loin d’être à exclure, alors qu’Emmanuel Macron a plus de mal à s'approprier le récit médiatique que durant son premier mandat, en raison de la perte de sa majorité absolue à l’Assemblée nationale. Dans cette ambiance potentiellement explosive, l’arrivée d’un conseiller au profil de Frédéric Michel peut s’avérer un atout non-négligeable. Formé à Sciences Po Bordeaux puis à la London School of Economics, il a fondé au Royaume-Uni le groupe de centre-gauche Policy Network, présidé par Lord Mandelson. Proche de l’ancien directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn par le passé, il a également créé sa propre agence de réputation d’entreprise. Mais son principal fait d’armes est surtout...

Contenu réservé aux abonnés

46 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter