france

Éclairage la nuit : le ministère de la Transition écologique se moque de la sobriété énergétique Abonnés

Thèmes abordés

écologieénergie

Alors que cette pratique est interdite par la loi, les bureaux du ministère de la Transition écologique, situés dans une tour du quartier de La Défense en proche banlieue parisienne, restent en partie allumés la nuit. Un constat qui fait tâche au moment où les appels à la « sobriété énergétique » sont devenus l’obsession du gouvernement.

Éclairage la nuit : le ministère de la Transition écologique se moque de la sobriété énergétique
Le 5 septembre 2022

Nouvelle illustration de l’adage « faites ce que je dis, pas ce que je fais » de la part de l’exécutif. En effet, alors qu’il y a à peine une semaine, le Premier ministre Elisabeth Borne expliquait à l’université d’été du Medef que des mesures de rationnement sur l'énergie pourraient être imposées cet hiver aux entreprises si jamais leurs efforts de sobriété énergétique n'étaient pas suffisants face aux grandes tensions sur le système énergétique du pays, on apprend ce lundi matin par BFMTV que la tour Séquoia abritant le ministère de la Transition écologique ainsi que celui de la Transition énergétique, restait éclairée la nuit. Invitée de la chaîne d’infos en continu, la présidente de l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturne (ANPCEN), Anne-Marie Ducroux, a ainsi indiqué « On voit des colonnes de lumière toutes alignées les unes au-dessus des autres, donc on peut quand même douter qu'il y ait une personne dans chacun des bureaux qui sont restés éclairés ».

Du côté du ministère, contacté par BFMT, on répond par voie de communiqué que « la Tour Séquoia est malheureusement bien connue du fait de son installation technique qui rend difficile le pilotage de l'éclairage ou du chauffage », ajoutant que ce bâtiment « fait l'objet d'un suivi particulier ». Le communiqué indique qu’une réunion est prévue aujourd’hui entre les cabinets des deux ministres à ce propos. Mais les justifications ne s’arrêtent pas là : le ministère de la Transition écologique évoque plusieurs contraintes techniques, affirmant : « Au titre de la réglementation incendie les circulations/couloirs, (les immeubles de grande hauteur) doivent disposer en permanence d'un niveau d'éclairage minimal, même lorsque l'immeuble est inoccupé, de façon à ce que les services incendie et de secours puissent pratiquer leurs rondes et faire face, le cas échéant, à un événement ». Le ministère ajoute...

Contenu réservé aux abonnés

40 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter