Analyses

Décès Covid-19 : les non-dits de Santé publique France Abonnés

Thèmes abordés

statistiquessanté publiquemorts covidcomptage

Comment sont comptabilisés les décès liés au Covid-19 ? Sont-ils vraiment tous dus au virus ? Que sont les certificats de décès électroniques ? Beaucoup de questions, quelques réponses… mais un cafouillage qui masque une vision faussée du bilan humain de cette crise.

Décès Covid-19 : les non-dits de Santé publique France
Le 24 juin 2021

Dans son dernier point hebdomadaire du 17 juin, Santé publique France (SpF) explique qu’« entre le 1er mars 2020 et le 15 juin 2021, 110 563 décès de patients COVID-19 ont été rapportés à Santé publique France dont 84 125 survenus au cours d’une hospitalisation et 26 438 décès en établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA) et autres établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) (données au 13 juin 2021) ». L’agence ne parle pas de « décès liés au Covid » ou de « patients décédés du virus » mais bien de « patients COVID-19 ». Difficile, derrière ce terme flou, d’apprécier sérieusement la dangerosité du virus sur ces chiffres à la fois astronomiques et peu éloquents.

En réalité, trois systèmes coexistent pour comptabiliser les décès liés au Covid, avec chacun leurs (très) nombreuses limites.

D’une part, le décompte à l’hôpital est obtenu par le système d’information pour le suivi des victimes (SI-VIC). Concrètement, dès qu’un patient est diagnostiqué positif au Covid-19 grâce à un test PCR ou un scanner du thorax, une fiche est créée dans cette base, que le patient soit arrivé à l’hôpital pour suspicion de Covid ou qu’il ait été diagnostiqué sur place. Si le patient décède, il sera donc comptabilisé dans les décès liés au Covid, quel que soit le rôle qu’a pu jouer le virus.

Le second système concerne le suivi dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux. Ici, ce sont les structures elles-mêmes qui font remonter l’information à SpF. Elles sont tenues de signaler les cas probables et confirmés chez leurs résidents en cas d’« épisode de Covid-19 », c’est-à-dire de la survenue du premier cas à la fin du quatorzième jour d’affilée sans nouveau cas. Si un résident décède lors d’un de ces fameux « épisodes », SpF demande aux établissements...

Contenu réservé aux abonnés

70 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter