international

Covid-19 : vers un retour des restrictions au Portugal ? Abonnés

Thèmes abordés

covid-19

Pourtant parmi les pays les plus vaccinés d’Europe, le Portugal fait face à une résurgence des cas de Covid liés au variant BA.5 d’Omicron. Selon certains médias le retour de certaines restrictions, comme le port du masque, pourrait être envisagé.

Covid-19 : vers un retour des restrictions au Portugal ?
Le 31 mai 2022

Alors que la saison estivale approche à grand pas, les vacanciers commencent à affluer dans le pays et les terrasses des cafés de Lisbonne sont pleines. En somme, il ne reste plus grand chose des mesures prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19 au Portugal, la plupart de celles-ci ayant été abolies. Néanmoins, cela fait quelques jours que la petite musique d’un été une nouvelle fois marqué par l’épidémie se fait entendre, ainsi que le rapporte le média allemand Der Tagesspiegel, en raison d’une augmentation des infections constatées, s’élevant environ à 30 000 par jours avec la région de Lisbonne comme principal foyer. Avec, en conséquence, une augmentation de la charge hospitalière, ainsi qu’un accroissement du nombre de mort, le chiffre s’élevant à 230 pour la semaine écoulée.

Néanmoins, la situation du système de santé portugais est loin d’être aussi critique que l’année dernière, lorsque les unités de soins intensifs étaient surpeuplées, que les ambulances étaient refoulées aux urgences et que des conteneurs réfrigérés étaient installés devant les cliniques en raison d’un manque de place dans les morgues. Depuis cette période, le Portugal est en tête des pays les plus vaccinés en Europe, le portail « Our World in Data » indiquant que 87 % de la population totale a été vaccinée deux fois. Ce qui n’empêche visiblement pas un regain de contamination — prouvant ainsi une fois de plus que le vaccin n’empêche pas la transmission — avec des conséquences économiques sur plusieurs secteurs comme la gastronomie, l'hôtellerie et l'industrie textile, de nombreux travailleurs étant désormais en quarantaine. Dès lors, comme l’indiquent nos confrères allemand, certaines voix alarmistes s’élèvent maintenant pour le retour de certains restrictions comme l'exigence du masque, abandonné pourtant dans la plupart des lieux (à l’exception des transports et des hôpitaux) depuis plus d’un mois.

En cause : l’incidence sur sept jours...

Contenu réservé aux abonnés

53 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter