analyses

Covid-19 : la distanciation physique inutile contre la transmission du virus ? Abonnés

Thèmes abordés

étudeanalyseDistanciationgestes barrièresdistanciation sociale

Des chercheurs américains estiment que seule une bonne ventilation est utile pour limiter la propagation du Sars-CoV-2, comme c’est le cas en extérieur. Fixer des jauges dans les lieux clos serait donc inutile.

Covid-19 : la distanciation physique inutile contre la transmission du virus ?
Le 28 avril 2021

1,50 voire 2 mètres de distance, des jauges d’accueil, des vitres en Plexiglas entre les tables des restaurants, des parcours fléchés dans les magasins… Même si le calendrier de réouverture reste encore flou, il y a fort à parier que l’on puisse revivre la même comédie que lors du premier confinement, à savoir tout mettre en œuvre pour respecter la sacrosainte « distanciation physique ». Un tel chahut pourrait pourtant bien s’avérer inutile, à en croire une récente étude du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Les chercheurs ont en effet élaboré un modèle pour calculer le risque d’exposition au Covid dans les endroits clos en prenant en compte de nombreux paramètres comme le temps passé à l'intérieur, la filtration et la circulation de l’air ou le port du masque. Ils sont arrivés à la conclusion que les principaux facteurs de transmission étaient le temps passé à l’intérieur de cet espace clos et la qualité de la ventilation du lieu. Pour les professeurs Martin Bazant et John Bush, auteurs de l’étude, la distance entre les individus est même négligeable. Selon eux, la règle de distanciation physique « n'a aucune base solide scientifique », le risque de contamination étant le même que les personnes soit à 2 mètres ou à 20 mètres. La distanciation physique évite la transmission par les grosses gouttes, mais pas par les gouttelettes, qui stagnent dans l’atmosphère si celle-ci n’est pas ventilée. Or, on sait désormais que ces dernières sont tout autant responsables de la transmission que les postillons.

Les rédacteurs de l’étude vont même plus loin. Ils estiment que si un espace est correctement ventilé, il « peut être exploité en toute sécurité même à pleine capacité […] De nombreux espaces ont été fermés alors qu'ils n'avaient pas besoin de l’être », ajoutent-ils.

Des concerts-tests inutiles...

Contenu disponible gratuitement

49 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter