International

Covid-19 : des scénarios à l’étude… jusqu’en 2027 ! Abonnés

Thèmes abordés

covid-19

Un récent rapport scientifique détermine trois types de scénarios possible sur l’évolution de la pandémie de Covid-19 sur les cinq prochaines années, allant d’une anticipation « optimiste » des évènements à des prédictions bien plus alarmistes, le tout sur fond de politique vaccinale.

Covid-19 : des scénarios à l’étude…  jusqu’en 2027 !
Le 28 mai 2022

Alors que le Covid-19 semble (temporairement ?) s’éloigner des préoccupations politiques et médiatiques, on continue, chez certains scientifiques, de plancher sur la question. Tout en imaginant le pire, comme souvent depuis le début de la crise sanitaire. Cette fois, c’est un rapport du Conseil international des Science, organisation non-gouvernementale basée à Paris et réunissant des chercheurs du monde entier, qui s’est fendu d’un rapport imaginant diverses évolutions de la pandémie de Covid-19, en anticipant une poursuite de la pandémie jusqu’en 2027. Dans ce document, les scientifiques spécialisés en santé publique ou en virologie imaginent trois scénarios possible, allant du plus optimiste au plus alarmiste, en prenant davantage en compte l’aspect « gestion » de la crise sanitaire plutôt que l’évolution propre du virus.

Ainsi, le premier scénario baptisé « Collaboration Plus » s’avère être le plus optimiste. Selon cette projection, le Covid perd en importance ces cinq prochaines années grâce à « de hauts niveaux de collaboration internationale », permettant à plus de 70 % des personnes dans le monde d’avoir reçu au moins une dose d’un vaccin considéré comme « efficace ». D’après cette hypothèse, c’est par le développement continu et l’amélioration des capacités de fabrication et de distribution des vaccins que la protection peut être élevée à l’échelle mondiale. Ce à quoi s’ajouteraient la disponibilités de médicament antivirus accessibles aux pays à faible revenus. « Les systèmes de santé des pays à faible revenu peuvent encore être surchargés lorsque des poussées de Covid-19 se produisent, mais la maladie est devenue plus gérable », indique le rapport. En somme, l’idée est encore de dire que la vaccination de masse reste la meilleure solution, alors même que les vaccins n’empêchent pas la transmission. Une situation qui permettrait d’éviter des « mesures restrictives », sans que ne soit précisé que celles-ci ne servent pourtant à rien, comme...

Contenu réservé aux abonnés

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter