France

Confinement : les quatre vérités de Boris Cyrulnik Abonnés

Thèmes abordés

médiaspsychologie

Invité sur France Inter dimanche 17 janvier, le célèbre neuropsychiatre Boris Cyrulnik est revenu sur la question des confinements et du couvre-feu actuellement en vigueur. Il a fait part de son inquiétude quant à cette décision politique qu’il considère comme une « immense agression psychique ».

Confinement : les quatre vérités de Boris Cyrulnik
Le 18 janvier 2021

Encore une nouvelle voix — et non des moindres — à prendre position contre les mesures liberticides du gouvernement. Cette fois, c’est le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, fort de sa légitimité professionnelle et de sa respectabilité médiatique, qui s’est exprimé sur cette question à l’occasion de la présentation de son livre Des âmes et des saisons. Psycho-écologie (ed. Odile Jacob) sur France Inter.

Dans cet ouvrage, il revient notamment sur la technique de neuro-imagerie qui permet de mesurer l’impact des environnements naturels et affectifs sur les cerveaux, et met en avant la nécessité des interactions pour permettre au cerveau de se développer. Une nécessité bien évidemment rendue impossible par les aberrations humaines et sociales que constituent les confinements, les couvrefeux à répétition, le concept de « distanciation » sociale.

Ce que n’a évidemment pas manqué de relever Boris Cyrulnik, qui a clairement résumé le problème en affirmant que « la protection du couvre-feu, c’est une protection physique, c’est une immense agression psychique ». Avant d’ajouter : « un cerveau seul s’atrophie ». Et pour cause, en s’acharnant à mettre en place des mesures sanitairement inutiles qui n’ont d’autres effets que de séparer les gens et briser toute cohésion sociale, les pouvoirs publics ne semblent pas prendre la mesure des dégâts psychologiques qu’ils sont en train d’infliger à la population.

Ce que dénonçaient déjà de nombreux professionnels de santé depuis plusieurs mois, à l’image de la psychologue clinicienne Marie-Estelle Dupont, contributrice régulière de Bas les masques, dont l’analyse est désormais partagée par Boris Cyrulnik.

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter