France

Calendrier de réouverture : cette fois, pour de bon ? Abonnés

Thèmes abordés

déconfinementréouverture

Le Journal du Dimanche a dévoilé ce week-end les grandes étapes envisagées par le gouvernement pour rouvrir les secteurs actuellement fermés entre la mi-mai et l’été. En restant toutefois conditionnées à deux paramètres : les courbes des contaminations et l’avancée des vaccinations.

Calendrier de réouverture : cette fois, pour de bon ?
Le 12 avril 2021

Bars, restaurants, mais aussi lieux de cultures et commerces « non essentiels » attendent avec impatience de savoir si, cette fois, le gouvernement se tiendra à ce qu’il envisage… et notamment l’horizon de la mi-mai, évoqué par Emmanuel Macron dans sa dernière allocution.

Dans la restauration, trois étapes sont déjà étudiées. En premier lieu, à la fin du mois d’avril, les hôtels pourraient rouvrir les salles de petit-déjeuner. Un mois plus tard, à la fin mai, ce serait au tour de l’intégralité des terrasses ainsi que des salles intérieures à 50% de leurs capacités). Et fin juin, les jauges seraient supprimées, mais un protocole similaire à celui de septembre dernier serait remis en place, à savoir des tables espacées, une limitation du nombre de personnes à la même table et… l’instauration des fameux QR codes censés remplacer les cahiers de rappels pour tracer les convives. Une mesure qui est loin de faire l’unanimité au sein de la profession, comme l’a récemment expliqué à Bas les masques le restaurateur Christophe Chirat du collectif Les Pendus.

Concernant les théâtres et les cinémas, la situation semble un peu plus compliquée. Comme l’indique au JDD le président de la fédération nationale des cinémas français Richard Patry, les ouvertures seraient soumises à une jauge d’un tiers de la capacité des salles à la mi-mai, de deux tiers à la mi-juin, avant un retour à la normale au mois de juillet. Néanmoins, se posera alors la question de la rentabilité des salles, et de l’opportunité d’ouvrir en fin de saison avec une présence de spectateur très limitée en raison des jauges à respecter. Même principe pour les musées qui se verraient obligés de respecter un quota de visiteurs par mètre carré pouvant évoluer à la hausse en fonction de la situation épidémique. L’incertitude prédomine néanmoins, car...

Contenu disponible gratuitement

36 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter