france

Bas les Masques est désormais sur Odysee Abonnés

COMMUNIQUÉ : Après la censure de YouTube dont Bas les Masques a été victime au mois d’août dernier, notre média a décidé de se tourner vers Odysee.

Bas les Masques est désormais sur Odysee
Le 10 décembre 2021

Chers amis, chers lecteurs,

Comme vous le savez, les réseaux sociaux sont particulièrement hostiles à l’information libre et indépendante, et n’hésitent jamais à censurer tout ce qui dérange le conformisme ambiant. Ce constat est particulièrement flagrant depuis le début de la crise sanitaire, dont la gestion liberticide s’est accompagnée d’une véritable chasse aux sorcières à l’endroit de tous ceux qui s’opposent à la doxa dominante.

Cette réalité brutale, Bas les Masques l’a vécue l’été dernier lorsque notre chaîne YouTube s’est fait censurer sans autre motif que celui de donner la parole à des intervenants qui sortent de la pensée unique et du sanitairement correct. La suppression de notre chaîne, forte de plus de 20 000 abonnés et dont certaines vidéos atteignaient les 300 000 vues, a été décidée dans le seul objectif de nous couper la parole et de nous faire perdre en visibilité.

Aussi, nous avons décidé de nous tourner vers la plateforme Odysee, connue pour accueillir un certain nombre de médias et d’intervenants indépendants, qui n’ont plus que cette solution pour pouvoir s’exprimer librement. Nous diffuseront désormais certaines de nos vidéos sur notre chaîne Odysee nouvellement créée que vous pourrez retrouver en CLIQUANT ICI. N’hésitez pas à vous y abonner et à la partager à votre entourage.

Bien entendu, cette outil est nécessaire mais n’est tout de même pas suffisant. Le meilleur moyen de se prémunir contre la censure reste encore de s’abonner à Bas les Masques ou de nous faire un don, afin de garantir notre indépendance financière et de nous mettre à l’abri des attaques des GAFAM.

Nous savons pouvoir compter sur vous, et vous remercions de votre fidélité.

L’équipe de Bas les Masques

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter