international

Au Brésil, Pfizer vaccine jusque dans les jeux-vidéo ! Abonnés

Thèmes abordés

PfizervaccinationpublicitéBrésil

Pour convaincre une jeunesse brésilienne assez réticente à la vaccination, le laboratoire Pfizer a lancé une opération de communication surprenante, qui consiste à aller se faire vacciner… dans un jeu vidéo.

Au Brésil, Pfizer vaccine jusque dans les jeux-vidéo !
Le 11 janvier 2022

Rien n’est trop ambitieux pour le laboratoire Pfizer. Afin d’inciter à la vaccination au Brésil, le géant de l’industrie pharmaceutique s’est associé avec le développeur de jeux vidéos Rockstar, l'agence de publicité Ogilvy Brazil et le studio créatif Druid GameWorks, dans le but d’ouvrir… des centres de vaccinations virtuels que l’on peut retrouver dans le célèbre jeu GTA V. Précisément, il s’agit d’une mission spéciale qui a été intégrée sur GTA Online en Amérique du Sud et dénommée « Cidade Alta ». Un centre de vaccination a été modélisée dans cette version multijoueurs du célèbre titre de Rockstar, et les participants peuvent ainsi y emmener leur personnage pour que celui-ci se fasse injecter le vaccin contre le Covid-19. Une fois la piqûre virtuelle effectuée, les joueurs sont récompensés par des bonus, comme une barre de protection pleine ou un tatouage représentant un pansement accompagné d’un bouclier. Pour en bénéficier, ces derniers devront néanmoins prendre une capture d’écran de leur avatar au centre de vaccination, puis la publier sur les réseaux sociaux avec le hashtag #VaccinInGame afin de prouver qu’ils ont bien effectué cette action.

Pour ceux qui ne connaissent pas GTA (acronyme de Grand Theft Auto), il s’agit d’un jeu en milieu ouvert dans lequel le joueur incarne un criminel qui doit remplir des missions de tous types comme des assassinats, vols de voitures, déstabilisation de gangs adverses, braquages, etc. Afin de les mener à bien, le personnage est particulièrement libre de ses mouvements et peut commettre de nombreux crimes et délits, allant de l’agression par coups et blessures aux fusillades en pleines rues, en passant par la fréquentation de prostituées et les trafics en tout genre. S’il n’est évidemment pas question de juger ce jeu à l’aune de la morale — GTA est d’ailleurs très bien fait et divertissant — il est...

Contenu réservé aux abonnés

29 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter