Analyses

Le pass sanitaire, une idée inquiétante et dangereuse Abonnés

Thèmes abordés

passeport vaccinalpasseport sanitaire

Emmanuel Macron envisage plusieurs pistes de sortie de crise, parmi lesquelles l’idée d’un « pass sanitaire » pour pouvoir retourner dans les lieux publics comme les cinémas, les musées ou encore les restaurants. Une proposition fortement controversée et qui pose question sur le plan éthique, mais aussi en terme de sécurité numérique.

Retrouver une « vie normale » au plus vite, mais à quel prix ? Une question qui semble récurrente, tant les propositions plus ou moins douteuses foisonnent depuis le début de la crise sanitaire. Après la consultation sur le passeport vaccinal lancée par le CESE (en ligne jusqu’au 7 mars prochain), c’est un autre ballon d’essai qu’a lancé le président de la République le 25 février dernier en évoquant l’idée d’un « pass sanitaire ». Cette fois, l’idée serait de rouvrir les lieux publics sans forcément conditionner leur accès à la vaccination… mais en fournissant la preuve d’un test négatif.

Bas les masques a interrogé le professeur Toussaint sur ce sujet :

Le 3 mars 2021

Cette proposition — qui doit être discutée en ce milieu de semaine à l’Élysée — pose donc de nombreuses interrogations. En termes d’éthique notamment, car elle constituerait une entorse au secret médical. En termes d’atteinte aux libertés également, car elle serait accompagnée de la mise en place de QR codes, une autre mesure sur laquelle le gouvernement est actuellement en train de plancher.

Ces solutions pour mettre en place un « pass sanitaire » pourraient être déployées via l’application TousAntiCovid, ce qui relance donc le débat sur le traçage numérique ainsi que sur la sécurisation des données personnelles. Et qui doit également prendre en compte l’accès aux technologies : en 2019, selon le baromètre du numérique, 23% des Français ne disposaient pas d’un smartphone.

Ceux-là se retrouveront-ils privés de toute vie sociale ?

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter