international

Au Haut-Karabakh, les ravages du phosphore blanc Abonnés

Thèmes abordés

Arméniearmes chimiques

Depuis le 27 septembre, la guerre fait rage au Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, appuyé par ses alliés. En parallèle aux très nombreux affrontements directs entre les deux camps, il a également été fait état de l'utilisation d'armes chimiques, et notamment de bombes au phosphore blanc (connues pour causer des brûlures particulièrement violentes).

Le Dr. Roman Hossein Khonsari, chirurgien à l'hôpital Necker de Paris, a participé à une mission humanitaire dans ce territoire disputé.  Pour Bas les Masques, il témoigne de ce qu'il a pu voir sur place.

Le 1er janvier 2021

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter