International

Vaccination des nourrissons dès 6 mois : les américains s’apprêtent à franchir le pas Abonnés

Thèmes abordés

vaccinvaccinationvaccination des enfants

Des experts américains ont approuvé l’extension de la vaccination anti-Covid aux nourrissons dès 6 mois. Une obstination qui interroge, au regard des maigres bénéfices potentiels, et qui pourrait bien contaminer la France.

Vaccination des nourrissons dès 6 mois : les américains s’apprêtent à franchir le pas
Le 16 juin 2022

C’était la dernière tranche d’âge à avoir encore échappé à l’obsession vaccinale des autorités. Enfin, peut-être plus pour longtemps. Ce mercredi 15 juin, un comité consultatif américain s’est prononcé en faveur de l’ouverture de la vaccination anti-Covid pour les nourrissons dès l’âge de 6 mois pour les sérums de Pfizer et Moderna. Un avis qui devrait conduire la FDA, l’agence américaine des médicaments, à accorder une autorisation de mise sur le marché. Après de longs mois d’essais cliniques, les deux entreprises avaient déposé une demande d’autorisation chez les enfants de six mois à 4 ans pour Pfizer, et de six mois à 5 ans pour Moderna. Une fois le feu vert des Centres de prévention et de lutte contre les maladies américains (CDC) donnés, l’injection des quelque 10 millions de doses prêtes à être envoyées aux quatre coins du pays devrait commencer dès mardi prochain.

« Je sais que de nombreux parents très soulagés nous écoutent très certainement aujourd’hui », a déclaré Jay Portnoy, l’un des membres de ce comité consultatif; qui semble s’adresser à la minorité de parents convertis à l’alarmisme des autorités sanitaires. En effet, d’après un sondage de la fondation Kaiser Family réalisé début mai, seulement un parent d’un enfant de moins de 5 ans sur cinq (18 %) souhaiterait le vacciner dès que possible. Un taux non négligeable, mais bien moins important que lorsqu’il s’agit des tranches plus âgées.

Si le dosage de ces vaccins a été logiquement adapté aux nourrisson — un quart de dose pour Moderna (25 microgrammes, contre 100 pour les adultes) et un dixième pour Pfizer (3 microgrammes, contre 30) —, il faudra quand même compter pas moins de trois piqûres de Pfizer — deux pour Moderna — pour que l’enfant soit considéré comme complètement vacciné… Enfin, avant une future campagne de rappel ?

Cette obstination vaccinale...

Contenu réservé aux abonnés

42 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter