international

Vaccin contre le coronavirus : l’ancien vice-président de Pfizer optimiste mais prudent Abonnés

Thèmes abordés

vaccinPfizer

ENTRETIEN. Mohand Sidi-Saïd, ancien vice-président des laboratoires pharmaceutiques Pfizer, revient pour Bas les masques sur le vaccin contre le Covid-19 présenté par Pfizer. Après quarante ans au sein de son groupe, le natif d’Algérie resté loyal à l’industrie pharmaceutique garde son esprit critique et se montre prudent face à l’annonce d’un vaccin présenté comme « efficace à 90% ». 

Vaccin contre le coronavirus :  l’ancien vice-président de Pfizer optimiste mais prudent
Le 21 novembre 2020

Bas les masques. Ce vaccin est-il à votre avis la meilleure nouvelle de 2020 ou un énième effet d’annonce dans la guerre des laboratoires ?

Mohand Sidi-Saïd. C’est même une très bonne nouvelle dans un contexte très difficile et angoissant pour tout le monde. Donc des vaccins seraient les bienvenus. Cependant une hirondelle ne fait pas le printemps, et je reprends précisément les mots de Pfizer : « premiers résultats, résultats préliminaires », qui en fait, portent sur 94 cas pour le moment dans une cohorte de recherche clinique de phase 3 qui compte 42 500 patients. Donc il faut de la prudence, de la patience car le temps de la Recherche et développement n’est pas celui de la politique ni même celui de nos impatiences aussi légitimes soient-elles. Le danger de ces annonces peutêtre prématurées sur un vaccin, c’est que les citoyens baissent les bras sur les gestes barrières. Il faut attendre que l’étude soit terminée, que les résultats ne soient plus préliminaires, que les conditions du protocole soient connues pour exprimer une opinion, voire crier victoire et célébrer les protagonistes de ce succès, même si, à coup sûr, les bourses financières le feraient à coup de millions de dollars. En attendant, la précipitation est mauvaise conseillère. Soyons patients.

L’annonce de ce résultat par Pfizer reste quand même une bonne nouvelle quand plus d’un million de personnes sont mortes du Covid-19 dans le monde. Les effets sur les économies de cette pandémie sont latents, sans compter les phénomènes socio-psychologiques pour les plus démunis de nos sociétés, en particulier. Pfizer est engagée dans la recherche et le développement depuis des décennies. L’entreprise a de l’expérience, la culture, les ressources humaines et le muscle financier.

Comment a-t-on pu faire un vaccin aussi rapidement dans des délais aussi courts ? Sachant qu’il...

Contenu disponible gratuitement

79 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter