international

USA : avec ou sans masques, les courbes épidémiques sont les mêmes Abonnés

Thèmes abordés

étudeÉtats-Unismasque

En comparant les courbes de contamination en fonction des règles édictées par les États sur le port du masque, le constat est clair : l’usage de ce dernier n’a aucun impact notable sur l’évolution de l’épidémie.

USA : avec ou sans masques, les courbes épidémiques sont les mêmes
Le 13 mars 2021

Aux États-Unis, la stratégie sanitaire n’est pas établie au niveau fédéral mais au niveau des États. Chacun a donc établi des règles différentes sur le port du masque. First Trust a ainsi comparé l’évolution épidémique dans les États où le masque est obligatoire et ceux où il ne l’est pas. D’une manière générale, les règles sont plus strictes dans les États côtiers où se situent les grandes métropoles, même si certaines régions comme la Floride ou la Caroline du Sud dérogent à cette règle. En pratique, ces règles sont plus nuancées mais le résultat est le même : avec ou sans masque, les courbes de contamination se confondent.

De plus, l’épidémie a démarré plus tardivement outre-Atlantique qu’en Europe. Le masque a commencé à être utilisé en avril 2020 avant d’atteindre un taux d’utilisation stable un mois plus tard. Et pourtant, depuis, la courbe épidémique a suivi son cours indépendamment de cette mesure. Une nouvelle preuve de l’inutilité du port du masque en extérieur, qui continue pourtant à être la norme en France. En contradiction d’ailleurs avec toutes les données scientifiques, qui montrent la quasi-inexistence de contamination en extérieur. 



Contenu disponible gratuitement

2 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter